Publi info
 

Avis Bmw Serie 5

Bmw Serie 5 (E39) 535IA - 1996

 

Par

le 02 Novembre 2018 à 11h53

Bonjour,

 

Je viens donner sur cette voiture que je possède depuis un an et demi et presque 10.000 kms.

C'est une seconde voiture que j'utilise principalement le week-end et les vacances, toujours avec autant de plaisir, achetée avec 218.000 kms.

 

Je vais débuter cet avis par mon retour sur l'ensemble moteur / boîte. J'ai une des premières 535iA E39, la mienne a été immatriculée en août 1996, moteur M62B35 sans vanos qui développe 235ch et 326nm, associé à la boîte automatique 5 rapports de chez ZF, la ZF5HP24.

Cette dernière est un très bon compromis si vous aimez profiter d'un couple conséquent pour rouler sur un filet de gaz avec la réserve qu'il convient d'avoir sous le pied droit en cas de besoin pour larguer un trublion en 206 S16 qui vous colle ou Redoine Faïd qui tenterait de vous carjacker après une énième évasion. Ne vous attendez pas à quelque chose de sportif, nous parlons d'une pure routière qui a vocation à emmener loin ses occupants dans un grand confort. Les moteurs V8 apportent cependant leur touche d'agressivité qui va bien à la voiture sans pour autant la transformer en machine à dévorer de la compacte GTI à l'ascension du mont Ventoux.

Vous apprécierez fortement le son de ce 8-cylindres, avec un feulement doux à bas régime et un rugissement ultra rageur quand on arrive à la fin du compte-tours. Le 0 à 100 est expédié en 7 secondes environ... je n'ai pas de mesure pour le 80-120 km/h, mais les reprises sont largement satisfaisantes et suffisantes pour se débarrasser d'une flopée de traines culs sur nationale, d'autant plus que la boîte auto offre un kick-down réactif. Pour ceux qui ça intéressent de savoir combien ça consomme, c'est maintenant : j'en sais rien. Je fais aux alentours de 600 kms avec le plein de 80L, le tout sur des parcours principalement routiers / autoroutiers, avec un peu de ville de temps en temps.

Je parlais de la boîte automatique juste avant de m'égarer. Au delà du fait que les vitesses passent comme dans du beurre, cette boîte steptronic est adaptative, c'est-à-dire qu'elle va se plier à vos envies pour vous offrir le passage de vitesse le plus cohérent avec la conduite que vous adoptez à l'instant T : si vous sortez d'un rendez-vous compliqué avec le diable, ou votre patron, ou les deux, et que vous voulez vous venger sur le bitume (qui au passage n'a rien demandé, lui, mais passons) votre boîte auto le comprendra et aura tendance à passer les rapports plus tard qu'à l'accoutumée. Si vous êtes vraiment dans un état de nerfs irrécupérable, passez le mode sport et elle ira chercher les rapports souvent aux alentours des 3000 trs/mn, où la sonorité de ce magnifique V8 commence à vous faire comprendre que vous êtes certainement dans une des meilleures routières de tous les temps.

Elle sait bien sûr aussi comprendre quand vous êtes calmé et reprendre des passages de vitesses normaux. Idem pour le mode sport de la boîte, il n'ira pas forcément chercher le rupteur avant d'enclencher le rapport supérieur. Je l'utilise souvent en ville car il permet de profiter d'un frein moteur un peu plus conséquent tout en passant les rapports aux alentours des 2500trs/mn ce qui est parfaitement conforme à mes attentes.

Côté entretien, la boîte de vitesses de ma Série 5 a été vidangée deux fois à quelques milliers de kilomètres d'intervalle, la première vidange ayant été faite à 198.000 kms. Le constructeur ZF préconise une vidange tous les 80.000 à 100.000 kms, mais si vous vous intéressez à un modèle plus kilométré qui n'a pas encore connu de vidange ne vous fermez pas pour autant, il est toujours possible que la voiture ait appartenu à quelqu'un de soigneux qui évitait le rupteur avec une huile à peine chaude. Vérifiez juste que les vitesses passent sans gros à-coup à chaud en D, autour de 1700 tours minutes. Si tel est le cas vous pouvez foncer, et penser à aller la faire vidanger chez un spécialiste (ou carrément rincer intégralement chez un garagiste équipé d'une machine, ce que je vous conseille).

 

Le châssis fait également partie de la dose de bonheur qu'on prend au volant de cette BMW. La mienne a un châssis standard avec une monte de pneus en 17 pouces asymétriques (plus larges à l'arrière qu'à l'avant) et 4 amortisseurs qui ont 25.000 kms : la tenue de route est impériale, le roulis est maîtrisé, on a un sentiment de maîtrise et de sécurité fort lorsque l'on conduit cette voiture. Les aspérités sont quant à elles filtrées efficacement, on n'est pas secoué comme dans un lave-linge en plein essorage à chaque imperfection de la route. On peut également enchaîner les virages à bon rythme, c'est une routière mais pas une feignasse notre E39, elle sait répondre présente lorsqu'il faut satisfaire le désir de piloter de son conducteur.

 

L'intérieur vous plaira si vous aimez le confort et l'ergonomie, c'est-à-dire qu'à part un masochiste personne ne dira qu'il se sent mal à bord de cette voiture, que ce soit à l'avant ou à l'arrière. Les passagers seront bien calés sur leur fauteuil pendant que vous prendrez un plaisir fou à conduire en vous disant que vous n'avez jamais trouvé une position de conduite aussi agréable que dans cette voiture (si c'est votre première BMW). Autre détail qui a son importance, on n'a pas une foule de commandes disponibles mais les présentes ont le mérite d'être à leur place, l'ergonomie est sans faille... tout comme la finition, la mienne a passé ses 22 ans et je n'ai aucun plastique rayé si écaillé, toutes les commandes fonctionnent, le cuir du volant est d'origine et toujours à sa place, les portes gobelets officient comme au premier jour, le cuir est dans un état irréprochable... bref rien n'a bougé et c'est pas rien de le dire quand on compare avec certaines production plus récentes.

J'ai l'option sièges conforts sur la mienne, que je vous conseille largement (reconnaissables sur photos grâce au bouton d'inclinaison de la hauteur du dossier). Ce sont ceux qui vont le mieux avec la philosophie de la voiture, c'est simple la seule chose qui m'arrête sur les longs trajets c'est le réservoir vide. Le seul reproche que l'on peut faire à ces sièges est qu'ils manquent de maintien latéral en conduite sportive par rapport à des sièges sport, mais ça reste très correct.

Le seul défaut que j'ai trouvé à cette voiture depuis que je l'ai c'est la banquette arrière fixe. Heureusement que le coffre est profond mais il a ses limites quand on veut emmener un chargement long (vélo, armoire, corps inerte, etc)

 

Enfin, l'interlude fiabilité : n'ayez peur de rien. Veillez juste à acheter un modèle qui a été correctement entretenu avec des factures pour en attester, le moteur M62 ne souffre pas de grosses maladies connues. Seuls les joints de cache culbuteur ont tendance à cramer prématurément, c'est dû à la température de fonctionnement du moteur qui est de 118°C. C'est une opération qui coûte environ 400€ TTC main d'oeuvre comprise chez un garagiste indépendant qui changera l'intégralité des joints.

Au niveau des faiblesses hors moteur, on peut noter les pattes de réglage d'assiette des feux qui sont connues pour casser, ce qui réduit largement la portée de l'éclairage. Il y a deux pattes par feu, le kit de réparation coûte environ 10€ et l'opération est faisable en 2 ou 3h pour un amateur en mécanique qui suit un tutoriel, c'est vraiment ultra basique sur les E39 phases 1. Un peu plus compliqué sur les phases 2 car la vitre de phare est collée à la structure alors que sur la phase 1 on a juste à déclipser.

L'entretien courant coûtera certes plus cher que sur une Laguna 2.0 16v, mais ce ne doit pas être rédhibitoire, une simple vidange avec changement des filtres coûte aux alentours de 300€ en garage. Vous aurez aussi à changer plus ponctuellement 8 bougies, 8 bobines, et c'est tout.

Avant achat, vérifiez bien la date de remplacement de la pompe à eau et de l'ensemble courroie accessoire ainsi que leur état, et si tout est correct vous pouvez signer le chèque.

A aimé

  • L'ensemble moteur / boîte
  • La finition
  • L'équipement du pack luxe
  • Le châssis
  • Le design

N'a pas aimé

  • La banquette arrière fixe

Détail de la note

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Sécurité

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Budget

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Confort

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Conduite

  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Aspects pratiques

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Equipements de série

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Qualité de la finition

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Fiabilité

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Ecologie

  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Originalité du design

Financer

Rechercher un avis