Publi info
 

Financement Auto

La réforme du contrôle technique : évolution ou révolution ?

Dans Financement Auto

La nouvelle version du contrôle technique entrera en vigueur en France à partir du 20 mai 2018. Elle concernera l’ensemble des véhicules de tourisme, dont le vôtre ! Points de contrôle, système d’évaluation, tarification, quelles sont les principales nouveautés de cette réforme ?

La réforme du contrôle technique : évolution ou révolution ?

Sous l’impulsion de l’Union Européenne, les pratiques du contrôle technique seront désormais harmonisées entre les pays membres. En France, il aura encore lieu tous les quatre ans, mais sera désormais plus exigeant. L’objectif de l’UE ? Rendre les routes plus sûres et protéger l’environnement.

Un peu plus de points de contrôle, beaucoup plus de défaillances !


Les points de contrôle seront sensiblement identiques entre l’ancienne et la nouvelle version du contrôle technique : leur nombre passera de 123 à 132, certains étant approfondis, comme le freinage par exemple.

En revanche, la vraie révolution réside dans la classification des défaillances. Tout d’abord, elles seront détaillées de manière plus précise sur le procès-verbal de contrôle technique qui vous sera remis suite à la visite.

Mais surtout, vous serez dans un plus grand nombre de cas obligé de passer par la case « contre-visite ». On vous explique :

  • 139 défaillances seront considérées comme « mineures » et ne nécessiteront pas de contre-visite.
  • 467 défaillances seront « majeures » ou « critiques » et rendront obligatoire le passage d’une contre-visite dans les deux mois. On n’en comptait que 192 dans l’ancienne version. On ne badine pas avec la sécurité !

Conséquence de ce durcissement des règles, on estime que le nombre de véhicules recalés devrait doubler, passant de 20% à près de 40%.


Défaillances « majeures »
et « critiques » : les nouvelles règles du jeu


Votre voiture bien aimée n’a pas satisfait aux exigences du contrôle technique 
à cause d’une défaillance « majeure » ou « critique » ? Ces deux mots font toute la différence :

  • Dans le cas d’une défaillance majeure, vous avez deux mois pour faire les réparations, mais pouvez continuer à rouler avec votre véhicule. Ces règles ne changent pas par rapport à l’ancien contrôle technique.
  • Dans le cas d’une défaillance critique, vous avez le droit à deux mois pour réparer, mais vous ne pourrez circuler avec votre véhicule – considéré dangereux – que le jour-même. Passé ce délai, vous ne pourrez plus l’utiliser avant de l’avoir réparé.

Afin d’éviter de devoir effectuer des réparations dans l’urgence, et parfois à des prix prohibitifs, on ne peut que vous conseiller d’effectuer une révision préalable au contrôle technique chez un garagiste de confiance. Vous pourrez ainsi vous présenter au centre de contrôle l’esprit tranquille.


Contrôle technique 2018 : ce qui va changer pour votre porte-monnaie


Le prix global du contrôle technique devrait augmenter
. Premièrement, l’augmentation du nombre de points de contrôle et la plus grande précision de l’explication des défaillances vont mathématiquement allonger la durée du contrôle et donc son coût (comptez +10% environ). Deuxièmement, les contre-visites – attendues plus nombreuses – devraient devenir payantes afin de ne pas engorger les centres de contrôle.

Et gare aux contrevenants ! L’absence de certificat de contrôle technique en cours de validité sera punie d’une amende de 135 euros ainsi que par l’immobilisation de votre véhicule. Vous voilà prévenu !

*****

Votre véhicule est ancien et vous pensez le changer ? Que vous souhaitiez acheter une voiture neuve ou d’occasion, nous vous invitons à découvrir les offres de financement et de crédit auto de notre partenaire Sofinco figurent parmi les plus intéressantes du marché. Pourquoi ne pas réaliser une simulation gratuite en ligne ?

 

Le présent article n’a qu’une valeur informative et ne saurait en aucun cas relever des activités régies par les articles L. 541-1 , L. 211-1, L. 311-1, L. 311-2, L. 321-1 et L. 550-1 du Code monétaire et financier.