Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Attention les yeux, Frédérico Codutti a encore frappé (martelé) fort ...

Dans Moto / Loisirs

Attention les yeux, Frédérico Codutti a encore frappé (martelé) fort ...

Attention les yeux, Frédérico Codutti a encore frappé (martelé) fort ... Et c'est le moins que l'on puisse dire car après cette FC 2 que je vous présentais dans un Moto & Sexy tout d'aluminium : deux visages et double face. L'"artiste de l'aluminium", comme il est parfois surnommé nous livre son interprétation très personnelle de la Ducati Monster S4. Froide, mastoque, anguleuse, ... et évidemment comme on peut le constater tout d'aluminium vêtue.


Attention les yeux, Frédérico Codutti a encore frappé (martelé) fort ...


Un cadre et un moteur de Ducati, une suspension avant confiée à un bras oscillant façon Bimota Tesi et l'idée en voyant «un Monster légèrement cabossée après un accident» voilà ce qui a orienté Ferruccio Codutti pour créer cet engin tout habillé d'aluminium, le matériau de prédilection du designer un peu fou italien. Ce qui a permis aux visiteurs du salon Bike Expo de Padoue d'admirer la dernière création de cet artiste.


Mais Ferruccio Codutti habille aussi les femmes, plutôt légèrement, qui entoure ces motos.


Attention les yeux, Frédérico Codutti a encore frappé (martelé) fort ...


Si Ferruccio Codutti nous a habitués à des réalisations spéciales de très haut niveau, construites avec un extrême soin et toujours innovatrices, tout autant pour leur esthétique que pour les choix techniques, il signe ici une œuvre une fois de plus unique avec cette Ducati.


Attention les yeux, Frédérico Codutti a encore frappé (martelé) fort ...


Ducati n'est pas la seule marque à avoir été mise à contribution dans ce concept, on retrouve Brembo au freinage, des éclairages Rizoma, un très réussi double échappement MIVV même si son design arrondi tranche avec les angles de la machine ...


Attention les yeux, Frédérico Codutti a encore frappé (martelé) fort ...


Mais ces quelques articles des meilleurs équipementiers ne sont pas responsables de la "déstructuration" de la partie cycle de cette Monster. L'aluminium aux arrêtes saillantes procure des lignes coupantes à la superstructure de l'italienne. La rendant méconnaissable. Et quand on dépasse les deux ou trois niveaux de surprise, il est intéressant de s'attarder sur l'examen de la complexité de cette réalisation. Combien d'heures de travail poue construire chaque élément ? L'information reste secrète, Ferruccio Codutti n'accepte de dévoiler que le fait que le travail s'est étalé sur un an, de la conception à la réalisation, pour son client mystérieux.


Source : Motociclismo


Portfolio (34 photos)

Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

On dirait une enclume! :ange: Ce n'est que mon avis, mais faut dire qu'il y un sacré boulot, alors chapeau pour ça quand même!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire