Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Bol d'Or - Interview : Eric Tanésie : "Un Bol à oublier"

Dans Moto / Sport

Bol d'Or - Interview : Eric Tanésie : "Un Bol à oublier"

Pour le TRT 27, le dernier bol d'or a été un peu plus difficile qu'à l'accoutumée. Après des essais pré-bol un peu humide, Eric Tanésie se satisfaisait d'avoir gagné quelques chevaux et 20 km/h en bout de ligne droite grâce au travail de Bike Colors. Après des séances d'essais difficiles, Eric ne doutait pas que la course serait quelque peu compliquée. Une semaine après, il revient sur les faits de course rencontrés.


Bonjour Eric. Après avoir rencontré des difficultés de réglages pendant les essais, tu pensais avoir une course difficile. Qu'en a-t-il été ?


Nous ne doutions que la course serait dur, mais pas à ce point ! Avant le warm-up, nous avions encore des problèmes de grip et de guidonnage fatiguant. Donc après cette séance de réchauffement, nous avons décidé de faire un réglage radical pour la course. Nous prenons un départ prudent et le changement de dernière minute s'avère bon. Mais dès le début de course, nous rencontrons déjà des problèmes.


De quel ordre ?


Nous avons dû faire plusieurs arrêts en raison d'une rotule de sélecteur qui casse et d'un shifter qui casse avec la boîte bloquée en 6ème. Mais en rentrant dans la voie des stands Jérémy dépasse les 60 km/h ce qui fait que Vincent écope du stop & go. Sauf que le commissaire me demande de l'arrêter ce que je fais, mais le commissaire à l'entrée des stands ne l'arrête pas. Du coup Vincent vient au stand et doit donc repartir pour un 2ème arrêt ce qui nous fait perdre un temps considérable.


Bol d'Or - Interview : Eric Tanésie : "Un Bol à oublier"


Ca commençait mal. Avez-vous eu d'autres soucis pendant votre course ?


Non car quelques minutes plus tard c'est la moto qui n'a plus de puissance dans la ligne droite. Nn change le réservoir et çà repart en 51e position. Mais ni les pilotes, ni les mécanos n'ont baissé les bras. Dans la nuit, nous aurons encore 2 arrêts : un feu rouge qui ne marche plus, puis la fixation de selle qui fait des sienne. Nous aurons un répit jusqu'à 6h30 lorsque la 95 répand de l'huile sur la piste jusqu'à son stand, Jérémy et 2 autres pilotes ne peuvent éviter la chute, de 18ème nous repassons 20ème. Les pilotes continueront la remontée jusqu'à 10 minutes de la fin. Nous sommes alors 16ème et 7ème de la catégorie STK, lorsque la chaîne casse (pourtant neuve pour la course), Vincent revient en poussant pensant que nous pouvions réparer. Malheureusement il faut impérativement passer la sortie des stands avant 15 heures ce que nous avons fait avec 5 minutes de trop. Ne franchissant la ligne dans le délai imparti nous finissons « non classé »… ce qui ne récompense pas les pilotes et l'équipe des efforts et travail réalisé pour remonter de la 51ème place à la 16ème place ! Un Bol à oublier en terme de résultat mais il vaut mieux retenir tout le positif de cette formidable aventure humaine.


Quel bilan tires tu de la saison du TRT 27 ?


Comme chaque année, nous ne participons qu'aux 2 courses françaises. Nous avons pu conclure les 24 Heures du Mans au pied du podium STK, et même si nous ne concrétisons pas au Bol nous sommes tout de même remonté de la 51ème place à la 16ème (à 10mn de la fin), et nous aurions pris la 6ème place STK . Nous avons vécu des moments intenses mais aussi des galères. C'est grâce à cela que l'on voit que l'équipe est resté soudé pendant toute la course. Nous pouvons être satisfaits depuis 3 saisons où nous finissons toutes les courses entre la 3ème et la 7ème place STK et je tiens à remercier toute mon équipe de bénévoles du cuisinier au ravitailleur ainsi que les pilotes sans qui le mot Team n'aurait de sens. Ayant à cœur de prendre une revanche le TRT27 vous donne rendez vous les 16 et 17 avril 2011 pour le prochain Bol d'or.


Bol d'Or - Interview : Eric Tanésie : "Un Bol à oublier"


Merci Eric et rendez-vous au Bol.


Je voulais juste souhaitez un prompt rétablissement à mon copain William Costes ainsi que les autres pilotes bléssés pendant la course. Et j'en profite pour remercier tous nos partenaires sans qui nous ne pourrions vivre ses moments forts en émotions


Bol d'Or - Interview : Eric Tanésie : "Un Bol à oublier"


Photos : avec l'aimable autorisation du TRT27


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire