Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Bol d'Or : Kawasaki s'impose pour la 2nd fois consécutive

Dans Moto / Sport

Bol d'Or : Kawasaki s'impose pour la 2nd fois consécutive

Lors de la dernière interruption de course à 10h, une collision entre la Ducati n°17 et la Suzuki n°211 a lieu au bout de la ligne droite des stands tandis que la Kawasaki n°24 chute également avant le virage du 180.


La Yamaha n°94 est repartie après avoir changé de nombreux capteurs électroniques. La moto était bloquée au limiteur et après changement du capteur d'arbre à came, elle a enfin pu repartir non sans avoir perdu 2 places au classement.


La neutralisation s'arrête à 10h25 et relance la course pour 4h30. Et comme bien souvent, un pilote se fait piéger avec les pneus refroidis. En l'occurrence, il s'agit du pilote de la Suzuki n°63. Machine sur laquelle Renaud Lavillenie, champion Olympique de saut à la perche à Londres faisait office de 4e pilote.


A 4 heures de l'arrivée, la Kawasaki n°11 est en tête après avoir bouclé 672 tours. Elle précède de 10 tours la machine de YART et de 14 tours le SERT. A une trentaine de seconde, on retrouve le GMT 94.


En stock, la course bat son plein. La BMW n°13 est en tête (5e au scratch) avec 1 petit tour d'avance sur le Junior Team qui revient puisque tournant 2 à 4 secondes plus vite au tour. En 3e position, c'est la Suzuki n°50 qui compte 5 tours de retard sur la seconde place.


Au tour de 11h30, la machine n°72 prend le commandement de la catégorie et les 2 machines sortent des stands à 11h46. Elles sont dans dans le même tour alors qu'il reste un peu plus de 3 heures de course. Rien n'est fait en superstock.


La machine des leader tourne comme un métronome aux mains de Loris Baz dans un rythme un peu de deçà des poursuivants. Mais avec 10 tours d'avance sur le 2nd, Gilles Stafler est prudent et ménage la mécanique comme il se doit.


En superstock, la bagarre bat toujours son plein à l'avantage pour le moment de la Suzuki n°72 du junior team et au détriment de la BMW Penz-13.


A 15h, le drapeau à damier s'abat sur le circuit déclarant ainsi vainqueur la Kawasaki du team SRC. En ayant bouclé 808 tours, elle s'impose avec 9 tours d'avance sur la Yamaha n°7 qui après des essais en demi-teinte, réalise une très belle performance en course. Le podium est complété par la suzuki n°1 du SERT qui après 2 chutes dans le premier quart de la course, parvient à remonter à seulement 11 tours des vainqueurs.


Pour compléter le top 5, on trouve en 4e position la Yamaha du GMT 94 qui a été contrainte à un long arrêt au stand après des problèmes de capteurs d'arbre à cames, une panne trop rare pour être rapidement diagnostiquée. En 5e place, c'est la Suzuki n°72 qui par la même occasion remporte la course superstock avec 788 tours au compteur.


La BMW Penz-13 n°13 prend la 6e place du général, s'offrant la 2nd place des stocks avec moins d'un tour de retard. Le podium de cette catégorie est complété par la Suzuki n° 50 du team motors events (9e du scratch) avec 783 tours.


En open, c'est la Metiss n°45 qui s'impose en prenant la 12e place du classement général après avoir couvert 776 tours.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Collision entre la Suzuki et un Fiat Ducato !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire