Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Cécile Petit à la Sécurité routière : enjeu de taille

Dans Moto / Pratique

Cécile Petit à la Sécurité routière : enjeu de taille

Amis motards et automobilistes, vous avez intérêt à conduire parfaitement et à vous conduire de façon irréprochable, sinon Cécile Petit vous attend au tournant et ça va faire mal, très mal !


Cécile Petit, magistrate de formation et de tendance UMP, succède à Rémy Heitz dans les fonctions de directeur de la sécurité et de la circulation routière au ministère des Transports. Elle a déclaré : "Mon travail sera dans la continuité de l'excellent travail réalisé par mon prédécesseur". En clair, elle appliquera à la lettre les directives de Dominique Perben, ministre des Transports : les priorités sont l'accidentologie urbaine, les jeunes, les conducteurs de moto et cyclomoteurs et les piétons. Elle ne plaisante pas avec la sécurité routière !


La politique de Rémy Heitz : répression et répression. La FFMC (Fédération française des motards en colère) qui souhaitait un dialogue avec Heitz et qui n'a pas abouti, a souligné qu'elle « ne regrettera pas Rémy Heitz et qu'elle espère que sa remplaçante saura oublier les clichés concernant la moto et ses usagers ». Mais il faut avouer que le bilan de Heitz a été satisfaisant vu les bons résultats en matière de sécurité routière depuis qu'il était en poste en 2003.


Lors du Forum des initiatives locales de la sécurité routière 2006 qui s'est tenu le jeudi 14


décembre, les acteurs locaux de la sécurité routière ont partagé leurs expériences et ont établi un champ d'action avec Cécile Petit.



Voici la liste des objectifs à atteindre


  • le renforcement de la coordination et du pilotage des équipes en charge de la sécurité routière dans les préfectures ou les Directions départementales de l'équipement (DDE) ;
  • le développement du réseau de correspondants dans les administrations et les collectivités territoriales ;
  • la mise en place d'observatoires départementaux de sécurité routière au sein des DDE afin d'approfondir l'analyse de l'accidentalité et, ainsi, mieux construire et cibler les actions locales ;
  • les priorités nationales à décliner au plan local : les jeunes et les deux-roues motorisés. Les jeunes de 15 à 24 ans représentent 13% de la population globale mais 28% des victimes sur la route. Les deux-roues motorisés, cyclomotoristes et motocyclistes représentent 23 % des personnes tuées pour seulement 0,8 % du trafic global.

Afin d'améliorer cette situation, la Déléguée Cécile Petit indique son souhait de voir les acteurs locaux favoriser la mobilisation des jeunes en s'appuyant sur le programme Label Vie qui accompagne et soutient financièrement leurs initiatives. Et la nécessité de renforcer l'éducation routière dans les écoles qui passe notamment par une attention spécifique à porter dans les centres de formation des apprentis, les lycées d'enseignement général, agricoles et professionnels. L'objectif : sensibiliser tous les jeunes aux risques routiers ;


  • sa volonté d'étendre le réseau des correspondants sécurité routière dans les établissements scolaires et bassins d'éducation et de renforcer la formation des enseignants dans les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) ;
  • les actions d'information et de pédagogie seront multipliées, notamment en étroite liaison avec les associations de motards présentes sur le terrain ;
  • l'élargissement aux régimes agricole et particulier des collectivités territoriales du partenariat entre la Sécurité routière et la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés est également programmé dans chaque département ;
  • la démarche partenariale sera renforcée en 2007 au niveau local avec les entreprises, les organisations professionnelles et de protection sociale.

Cécile Petit, une grande ambition pour la sécurité routière ? Faut-il encore que les paroles soient suivies d'actions et que la répression ne soit pas excessive. Un bon dosage de la sécurité routière, des deux-roues respectés et compris, un comportement des conducteurs civilisé, la clef de la réussite pour préserver une vie ?


Mots clés :

Commentaires (10)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

du blabla... rien que du blabla... aucune ambition... :pfff:

Par Anonyme

beau titre : Cécile petit : ...enjeu de taille !

:jap: à toi Séverine

Par Anonyme

:pfff: f'rait mieux d'aller voir l'état des routes avant de nous casser les c;;;;;;;; , raccords du bitume douteux , bandes blanches "noires" , morceaux divers et variés traînant sur la route , f'ait mieux de verbaliser la onduite dangereuse que les dépassements de vitesse de 5 ou 10 kmh , bref toujours un discours sans grande valeur :q

Par Anonyme

Petit a le mérite de vouloir se battre pour sauver des vies, on verra son boulot et le résultat dans un an !

Par Anonyme

{Petit a le mérite de vouloir se battre pour sauver des vies, on verra son boulot et le résultat dans un an !

posté par X - 2006-12-18@10:31}

si j'en crois les objectifs fixés ci-dessous, elle ne s'attaque nullement aux problèmes mais ne fait que de la démagogie et du blabla inutile...

- {le renforcement de la coordination et du pilotage des équipes en charge de la sécurité routière dans les préfectures ou les Directions départementales de l'équipement (DDE) ;}

... oui et ???

- {le développement du réseau de correspondants dans les administrations et les collectivités territoriales ;}

... oui et ???

- {la mise en place d'observatoires départementaux de sécurité routière au sein des DDE afin d'approfondir l'analyse de l'accidentalité et, ainsi, mieux construire et cibler les actions locales ;}

... les observatoires sont décidément à la mode... mais sont-ils indépendants et capables de peser sur une décision politique en faveur des motards ??? la réponse est malheureusement non...

- {les priorités nationales à décliner au plan local : les jeunes et les deux-roues motorisés. Les jeunes de 15 à 24 ans représentent 13% de la population globale mais 28% des victimes sur la route. Les deux-roues motorisés, cyclomotoristes et motocyclistes représentent 23 % des personnes tuées pour seulement 0,8 % du trafic global. Afin d'améliorer cette situation, la Déléguée Cécile Petit indique son souhait de voir les acteurs locaux favoriser la mobilisation des jeunes en s'appuyant sur le programme Label Vie qui accompagne et soutient financièrement leurs initiatives. Et la nécessité de renforcer l'éducation routière dans les écoles qui passe notamment par une attention spécifique à porter dans les centres de formation des apprentis, les lycées d'enseignement général, agricoles et professionnels. L'objectif : sensibiliser tous les jeunes aux risques routiers ;}

... ok pour la formation des jeunes scootistes... mais encore une fois on stigmatise la globalité des deux roues...

- {sa volonté d'étendre le réseau des correspondants sécurité routière dans les établissements scolaires et bassins d'éducation et de renforcer la formation des enseignants dans les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) ;}

... oui et ???

- {les actions d'information et de pédagogie seront multipliées, notamment en étroite liaison avec les associations de motards présentes sur le terrain ;}

... oui et ???

- {l'élargissement aux régimes agricole et particulier des collectivités territoriales du partenariat entre la Sécurité routière et la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés est également programmé dans chaque département ;}

... oui et ???

- {la démarche partenariale sera renforcée en 2007 au niveau local avec les entreprises, les organisations professionnelles et de protection sociale.}

... oui et ???

BILAN : objectifs plus que flous, non chiffrés et ne s'attaquant pas aux réalités des motards... alors effectivement : Cécile Petit voit les choses {en grand}...

Par Anonyme

Et oui c'est toujours la même chose:

Du blabla, du blabla...et encore du blabla. Le tout peut être résumé par:

De la répression, de la répression, et encore plus de répression. On connait la musique depuis le temps...

Par Anonyme

Je dois moins bien savoir lire que mes camarades "aigles de la route qui luttent contre le joug totalitaire voulant les empécher de se tuer en roulant comme des kamikazes". Il me semble que l'on parle surtout d'actions auprès des jeunes et de prévention et d'éducation dans les écoles... bref, du bon sens.

Gérard PETIT

Par Anonyme

Bien sûr Mr Petit, tout le monde sait que les motards sont tous des kamikazes sans cervelle, inconscient du danger, ne respectant rien, célibataires sans enfants et dont l'espèrance de vie est très faible...raisonnement de primate, ou devrais je dire de communiste primaire (pléonasme)

Par Anonyme

Bonjour, je vien de visiter votre site qui est très bien fait et je suis tombé sur cet article. Hors il se trouve que je fais partis d'une association qui se bat pour la securité routiere. Je voulais juste vous faire savoir que vous n'étiez pas seul dans ce combat. Je vous invite également  à venir nous rendre visite sur le blog www.educar.over-blog.com et a nous laissez de petits commentaires et pourquoi pas inviter vos amis a venir nous rejoindre. Amicalement Greg Educar

Par Anonyme

NON AU CT MOTO !!!!!!!!:fresh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire