Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Championnat de France d'enduro : Marc Germain a vu rouge

Dans Moto / Sport

Championnat de France d'enduro : Marc Germain a vu rouge

Marc Germain a abandonné le championnat du monde d'enduro. Il vient de remporter le Trèfle Lozèrien et le Rand'Auvergne. En tête du championnat de France E1, il a bien failli ne pas pouvoir participer à l'épreuve de St Just en Chevalet. Explications.


« Il était une fois un pilote d'enduro qui ne reste pas chez lui le week-end pendant que ses petits camarades sont entrain d'en découdre sur les spéciales du WEC. Pendant ce temps, il participe à des courses de ligues dans sa région et chaque sortie se termine sur une blessure qui risque de compromettre ses chances d'être titré en championnat de France… »


Cette histoire, c'est la mienne ! Il va falloir que je me résonne parce que ce week-end a bien failli me coûter cher. Il y a deux semaines, en même temps que le Grand Prix du Mexique, l'idée m'est venue de participer à l'enduro de Moirans-en-Montagne, dans ma région.


Je m'étais dit que cette sortie serait une bonne occasion de faire de la moto en toute décontraction, juste pour le plaisir. Alors que nous avions achevé le second tour et que la course touchait à sa fin, j'ai été surpris à la réception d'un saut à plat et j'ai chuté très lourdement. Heureusement pour moi, je ne me suis rien cassé mais en heurtant le sol je me suis fait une luxation sterno-claviculaire. La douleur était très intense et il m'a fallu faire appel à des spécialistes pour pouvoir espérer prendre le départ de la quatrième manche du championnat de France à Saint-Just-en-Chevalet ce week-end.


Parmi eux, Jean SAVOCA que je remercie pour l'aide précieuse qu'il a su m'apporter. C'est donc avec beaucoup d'interrogations que j'ai abordé cette course, d'autant plus que je savais que cet enduro serait à classer parmi les plus éprouvants de la saison. Mon plan était de tout donner le samedi en espérant coller à la tête de course et m'approcher du podium.


Samedi


Dès les premiers chronos je tiens le coup. J'arrive à compenser ma déficience de l'épaule gauche avec l'épaule droite. La douleur est gérable et finalement je ne suis pas trop gêné. Je parviens à trouver du rythme et les erreurs que Julien GAUTHIER et Fabien PLANET commettent m'offrent la victoire. Sans leurs erreurs le scénario n'aurait pas été le même, mais ça, c'est la course.


Dimanche


Le lendemain, je sais que la journée va être plus compliquée. Les spéciales se sont défoncées et il pleut beaucoup. Je fais quelques erreurs alors que de son côté Julien réalise une super journée. Je parviens à remonter sur lui en fin de journée mais ça ne sera pas suffisant pour faire la différence, il l'emporte avec huit secondes d'avance sur moi.


Ce week-end je suis passé au travers des mailles du filet, j'avoue avoir eu de la chance et le soutien de mon entourage m'a beaucoup aidé. Le scénario aurait pu être catastrophique, heureusement je n'ai pas été desservi par ma blessure. Il reste une épreuve pour terminer ce championnat 2009, dans un mois au Puy-en-Velay. Un neuvième titre de champion de France se profile à l'horizon pour moi, j'ai 27 points d'avance sur Julien GAUTHIER et 32 sur Fabien PLANET. Maintenant place au repos et, c'est promis, je n'irai pas prendre de risques sur une quelconque course de prairie ou autre enduro de ligue ce mois-ci.


Un grand merci à Yann Lozano et Franck Boulisset pour leur travail irréprochable.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Est ce que germain roulera a st flour?merci

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire