Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Codever : Les anti-motos reprennent la désinformation, sans vraiment avoir cessé d'ailleurs

Dans Moto / Pratique

Codever : Les anti-motos reprennent la désinformation, sans vraiment avoir cessé d'ailleurs

Les "anti-motos" dans les chemins, donc la voie public, par conséquent ceux qui portent atteinte à la libre circulation sur le territoire sont rentrés de vacances.


Des vacances pas nécessairement non polluantes. Ont-ils pris un vélo pour aller sur une Ile paradisiaque ?


Dans leurs hôtels de luxe, il y avait le tout à l'égout, ou c'était la mer le tout à l'égout, comme beaucoup d'endroits sans que le client ne le sache.


Ont-ils évité de manger des yaourts dont les pots en plastique, les bouteilles d'eau dans la même matière, finissent depuis des décennies en morceaux de plus en plus petits au milieu de l'Atlantique, mangés par les oiseaux qui en meurent, dans le poisson que l'on mange et même le plancton, bas de la chaîne alimentaire. Il fallait ces quelques lignes pour expliquer le communiqué du Codever ci-dessous.


Site du Codever : ici


  • ----------------------------------------------------------------------------------------

La désinformation reprend de plus belle !


Ces dernières semaines, nos détracteurs ont repris avec vigueur leur travail d'intoxication. Articles dans la presse, interventions sur des radios, blog, courriers aux préfectures et aux élus... On ne compte plus les actions de désinformation.


Problème de taille, les médias qui relaient ces infos erronées ne vérifient pas la justesse ou la réalité des articles de loi cités par nos détracteurs. Ils négligent également les possibles conflits d'intérêts : de grands journaux régionaux "ignorent" parfois que certains de leurs journalistes ou correspondants locaux militent dans des associations écologistes.


Un exemple : le Dauphiné Libéré (édition Vaucluse du 30/7/2010) a publié un article fustigeant les loisirs verts motorisés, et citant de manière tronquée la loi Lalonde. Une simple recherche internet permettait de découvrir que la correspondante locale qui a signé ce texte est aussi une militante de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux)...


Or, ce mélange des genres ne semble pas émouvoir outre mesure le directeur de la publication du Dauphiné Libéré, à qui nous avons écrit. Celui-ci n'a même pas daigné répondre à notre demande de rectification ! Si vous êtes lecteurs du Dauphiné, n'hésitez pas à faire connaître votre mécontentement au journal... ou bien ne l'achetez plus...


Mais rassurez-vous, ou plutôt, inquiétez-vous : de nombreux autres journaux régionaux se sont déjà rendus coupables de ce genre de désinformation...


Une campagne pensée et orchestrée.


Comme à l'époque de la publication de la circulaire Olin, cette campagne de dénigrement n'est pas le fruit du hasard. Toute cette propagande sème le doute dans l'esprit du grand public et des élus.


Elle dresse les usagers les uns contre les autres, ce qui génère en retour des conflits d'usage sur le terrain, et pourrit l'image de nos activités. Ne nous leurrons pas : c'est bien là le résultat recherché par les promoteurs de cette campagne.


Alors, que faire ?


Nous ne baissons jamais les bras, mais, faute de temps, il est impossible de faire rectifier chaque article. D'autre part, cela entretient parfois la polémique des jours durant, au grand plaisir des éditeurs ("ça fait vendre, coco !").


En revanche, il est bien plus productif de rectifier l'information auprès du public visé, et en priorité auprès des élus et de l'administration ou encore... de vos voisins ou amis !


Pour ce faire, n'hésitez pas à diffuser largement notre livret "Loisirs verts motorisés : stop à la désinformation". Vous pouvez le télécharger ici : http://www.codever.fr/doc/index.php?cu=24


  • ----------------------------------------------------------------------------------------

Contrairement à cette militante de la Ligue de Protection des Oiseaux, ce qui serait tout à son honneur si elle le faisait bien, nous n'avons pas connaissance qu'un randonneur à moto ait tué un oiseau dans un chemin ou mis une espèce en péril !!! En passant à motos, on voit des oiseaux en quantité qui s'envolent de quelques mètres, ou nous regardent passer.
Renseignez vous où vont vos ordures Madame, et surtout les vraies raisons de la disparition de certaines espèces d'oiseaux, c'est tellement grotesque, ça en est ridicule.


Rasurez-vous Madame la journaliste du Dauphiné, quand vous prenez le TGV à 300 à l'heure, vous flinguez des centaines d'oiseaux, mais sans mettre une espèce en péril. Le mal est ailleurs, le pire est que vous le savez.


Mots clés :

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Bien parle!

Par Anonyme

en Suisse tous les véhicules motorisés sont interdits sur les chemins forestiers depuis plusieurs années... et si on se fait prendre, c'est 200 euros la contravention !!!

Par Anonyme

@agades La suisse et bin c'est pas bien !!!

Par Anonyme

Tous les sports mecaniques sont interdits en suisse et c'est pour ca qu'ils viennent en faire en France...

Par Anonyme

et ben oui, je l'avoue : je viens rouler sur les chemins français,  la frontière est à 20 min de chez moi !

Par Anonyme

De toute façon, la moto/quad en pleine nature....c'est trop bruyant. Chacun est, ou du moins, devrait être libre de faire ce qui le passionne. Mais la vision de la moto verte se baladant bucoliquement dans les prés, faut arréter de prendre les gens pour des cons !! C'est bruyant un minimum, assorti au fait qu'il y en a toujours pour rouler comme des brutos, un jour ou l'autre....ben le Codever devrait bien faire du bordel auprès des constructeurs pour pondre des vrais motos ou quads électriques, 100% silencieux.... Les écolos auraient bien du mal à démontrer que le bruit gêne la nature, dans ce cas !! Allez les ingénieurs de tout poil, magnez vous le cul à pondre çà...avant que les écolos aient eu la peau des....autres loisirs que les leurs.

Par Anonyme

seb, depuis quand le bruit de 3-4 motos dérange la faune, si t'en faisais, tu verrais que les animaux s'en balancent. En Suisse, la moto est un crime, mais blanchir de l'argent sale est une mission nationale avec la bénédiction de l'état. Cherchez l'erreur ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire