Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Dakar 2011 : Marcos Patronelli et Alain Duclos retardés hier par des ennuis mécaniques

Dans Moto / Sport

Dakar 2011 : Marcos Patronelli et Alain Duclos retardés hier par des ennuis mécaniques

Quelques éclaircissements sur la journée d'hier au Dakar à propos déjà de Marcos Patronelli, que l'on imaginait souffrant.


Cela n'aurait rien eu d'étonnant, mais c'est en vérité presque pire.


Alors que l'an dernier, les autres pilotes de quads ont eu des problèmes mécaniques ou autres, Rafal Sonik avait abandonné à cause d'une mauvaise qualité d'essence par exemple.


Hier, Marcos et son quad Yamaha ont pris le départ de la longue liaison matinale, avant d'être stoppé sur problème électrique après ….15 kms.


L'Argentin a démonté et perdu un temps considérable, une heure à bricoler. Parti en spéciale hors délai, la pénalité est inévitable, le plus surprenant est son temps de course, il ne termine que 9 minutes après le vainqueur, impensable avec ses fractures de fin novembre.


Il se dit OK physiquement, si tel est le cas, à confirmer dans les 2-3 jours, 9 mn ne sont pas un Dakar perdu, et une pénalité en plus, il faut voir, impressionnant.


Le jeune des Patronelli était très en colère hier soir, et un peu excessif, il n'a pas été sous la pluie toute la journée, c'était un orage : «Une journée seul, sous la pluie, au milieu des voitures. Et une pénalité qui va me tomber dessus ! Tout a commencé au kilomètre 15 de la liaison du jour, j'ai tout démonté. J'ai regardé et réparé et je suis reparti très en retard. Physiquement, tout est OK»


Quand à Alain Duclos, il est sorti de la spéciale avec son Aprilia à 21h 45, plus de 5 heures après les premiers.


Alain Duclos : « Ça a été un vrai cauchemar. L'étape était magnifique sauf que je l'ai faite au ralenti, de nuit. Sans soucis mécaniques, ça aurait dû être un vrai bonheur. Il y a eu une petite erreur humaine de la part de mon mécanicien et grosse conséquence sur une pièce à 2 euros. Il a oublié de la monter lors du changement de roue. Au bout de 50 kms, le moyeu arrière a explosé. Le temps de bricoler quelque chose avec les locaux, j'ai perdu 5 heures. Du coup, c'est mort pour la course. On va essayer de continuer, de se faire plaisir, et de revenir d'ici quelques jours aux avant-postes. »


On se dirigerait bien sur un course à élimination, en tous cas, c'est parti pour.


infos site aso


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Pour Alain Duclos ,c'est une Sherco !!pas une aprila ................

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire