Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dakar 2012 : Un joint de pompe à huile à 60 000 euros !

Dans Moto / Sport

Dakar 2012 : Un joint de pompe à huile à 60 000 euros !

C'est un peu raccourci, mais c'est le constat qu'a fait Thierry Dezeiraud pour son premier Dakar, la faute à ce joint et une direction de course inflexible.


Nous avons rencontré Thierry sur le port du Havre à l'embarquement du Dakar. Son seul et unique but étant de voir le Pérou, il devait être notre « poireau » cette année, un rôle qu'il assumait parfaitement, sachant bien que la bataille serait rude.


Nous espérions vous raconter ses aventures dans l'immense difficulté que représente cette course mais plutôt que de devoir écrire qu'il a relevé sa moto 50 fois dans le même cordon de dunes, qu'il est rentré de nuit à pas d'heure, l'aventure a tourné court pour un joint à


« 20 balles » et un organisateur on ne peut plus rigide, enfin dans ce cas précis.


Thierry pour "sa première fois" avait investi dans une 450 KTM EXC 2011 neuve, la version enduro donc.


La moto avait été préparée avec soin et à son arrivée au Havre, le compteur n'affichait qu'à peine 100 kms, Thierry sachant que la première étape était faite de 750 bornes d'une liaison qui ferait parfaitement le rodage.


Le lendemain matin, de Santa Rosa, il y avait de nouveau 400 kms avant de rejoindre le départ de la spéciale 2, là le moteur aurait fini sa période de rodage pour affronter les difficultés.


C'est donc sur un rythme de retraité (80-90 km/h) que le pilote n° 167 roule le 1er janvier vers les 57 kms de la première spéciale qu'il effectue avec prudence, Lima est loin.


Enfin dans le vrai sable, ça se passe bien, le lundi 2 janvier commence les choses sérieuses…………et le début de la fin.


A peine parti direction San Raphael, la moto donne des signes inquiétants. Le pilote s'arrête et constate stupéfait que son carter d'huile moteur est vide !


Des Argentins lui trouvent de l'huile, mais 50 kms plus loin, c'est de nouveau vide. Thierry décide de s'arrêter à attendre son assistance qui finit par arriver pour constater que le joint de pompe à huile est HS, d'où la fuite. Pour une moto à 23 000 euros, on imagine bien que sous le casque, ça bouillonne.


Mais le pire est à venir, arrivé en retard après le délai de pointage au départ de la spéciale de 5-10 minutes, Thierry va vers le « starter » qui lui dit qu'il ne partira qu'après la 10ème voiture, la première n'étant pas encore élancée. Il a le temps de faire son plein. Il écopera d'une pénalité, qu'importe.


Mais des communications entre le PC course et le « starter » vont délivrer la sentence, finalement exclusion de la course pour le n° 167.


L'exclusion pure et simple semble un peu beaucoup, pour Thierry c'est le coup de massue.


Si l'organisateur n'est pas là pour faire du social, nous sommes bien d'accord, comment le pilote pourrait accepter une exclusion pour un retard au départ d'un amateur et 6 heures de pénalité pour un « top » pris pour tricherie avérée, pour ne donner qu'un exemple.


Alors bien sûr notre amateur n'était pas au bout et de loin, avait-il les moyens physiques, allait-il voir l'étape de repos, rien n'est moins sûr, mais ça fait cher le joint et les 10mn, les comptes sont simples, une inscription, c'est 15 000 €, une assistance 15 000 €, la moto 23000 €, les frais divers 7 à 10000 de plus, ça fait un bon 60 000 €, reverra-t-on Thierry au Havre, pas certain.


Depuis, Thierry s'arrache les cheveux !


On pourrait finir par une phrase de Coluche : Nous sommes tous égaux, mais il y en a qui le sont plus les uns que les autres !


Dakar 2012 : Un joint de pompe à huile à 60 000 euros !


Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

A une époque, on disait que l'organisation n'avait pas les moyens d'amener tout le monde à l'arrivée et qu'il fallait écrémer au plus vite le plateau pour réduire les frais de logistique. Y en a quand même qui sont mauvaises langues, non ?

Par Anonyme

Et à côté de ça, on a Stéphane Perterhansel qui fout un pilote et sa moto à l'eau, à qui on ne dit rien... Il est vraiment beau le Dakar... Heureusement, que les paysages sont magnifiques!

Par Anonyme

 C'est clair que c'est du grand n'importe quoi au niveau de l'organisation. Mais perso j'aurais fait le rodage avant le départ. Le rodage ça sert aussi à ça... vérifier qu'il n'y a pas de soucis sur la moto... :oops:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire