Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Dakar 2013 : Interview Cyril Despres "Plus c’est dur, plus j’aime ça"

Dans Moto / Sport

Dakar 2013 : Interview Cyril Despres  "Plus c’est dur, plus j’aime ça"

A une vingtaine de jours du départ du Dakar 2013, nous avons contacté Cyril Despres, quand même tenant du titre avec une 4ème victoire dans la poche en janvier dernier.


Un moment toujours passionnant avec un pilote qui comme tous les sportifs de haut niveau s'infligent des heures de sport à n'en plus finir, une préparation au Dakar, ce n'est pas moins de 6 mois de travail intense !


Cyril, on t'a peu vu en milieu d'année, une préparation discrète !


En début de saison, j'ai eu des soucis familiaux, cela m'a fait manquer les rallyes du Qatar et de Sardaigne. La compétition c'est une partie de ma vie, l'autre, c'est ma famille qui passe en premier. Je suis quand même allé en Argentine, au Rallye Desafio Litorall que j'ai gagné puis le Maroc en octobre.


Mais c'est aussi une volonté, c'est difficile d'être performant toute l'année sur ce type de compétition, je l'ai été auparavant, aujourd'hui je me concentre sur les échéances.


Mais ma préparation physique est digne de n'importe quel sportif de haut niveau, tu vois il est 20h30, (interview réalisée lundi soir) je suis au massage qui va se terminer d'ici 20 mn, ce sont des journées de sport bien remplies.


Avec l'âge et l'expérience, tu modifies ton programme de préparation au fil des ans ?


Oui, forcément, mon physique évolue, avec deux-trois « bobos » à droite à gauche, je dois m'entrainer moins intensivement, mais un peu plus au niveau de l'endurance, je dois commencer l'entrainement aux alentours du 1er juillet, j'y vais progressivement, tu ne peux pas attaquer d'entrée à bloc. Et bien évidement, j'ai un suivi médical par des professionnels.


Le tracé du Dakar 2013, tu en sais quoi ?


Ce que j'en sais, c'est que cette année, on va attaquer d'emblée dans le « dur », (le mou en fait). En janvier dernier la seconde journée était rapide, roulante, la 3ème également, cela montait crescendo. Là c'est clair, mis à part le 5 janvier où l'on a une longue liaison avant une très courte spéciale type prologue, on va rentrer dans le vif du sujet de suite, on est au Pérou, dans le sable, en avant. Je me prépare en fonction de cela, j'apprécie la difficulté de l'épreuve, plus c'est dur, plus j'aime ça, mieux c'est pour moi, cela me convient.


Avec 4 victoires, tes adversaires vont imaginer une cible dans dos, tu es l'homme à battre, ce rôle te convient ?


Cela fait maintenant déjà quelques années..... écoutes ... je pense que ce qui fait la différence entre un sportif qui fait des résultats et un qui gagne, c'est la gestion de cette pression, et dès lors que cela se transforme en victoire, je ne dis pas tout le temps bien sûr, mais de temps en temps, à partir du moment où tu gagnes c'est que tu arrives à gérer cette pression, l'un va avec l'autre, donc je la prends et les victoires avec, je prends tout.


Plus d'adversaires qui s'affutent, comme cette année, c'est encore plus motivant ?


L'arrivée de Honda, d'une façon officielle, c'est un plus, c'est bien pour l'épreuve, bien pour les pilotes, cela fait des pilotes professionnels en plus qui gagnent leur vie de la compétition. Le renforcement du team Speedbrain HVA, c'est bien aussi, plus on est de fous plus on rit, plus il y a de concurrents, mieux c'est. Je n'ai pas envie de gagner une compétition où il n'y a personne, j'ai envie de gagner une compétition devant tout le monde, et s'il y en a un plus fort que moi qui gagne, et bien c'est la règle, c'est la vie.


Ta 450 KTM, on l'a vu au Havre, elle semble peu différente que l'an dernier.


Oui, c'est quasi la même, il y a très peu de différences depuis janvier, les suspensions « Dakar » ont un peu évolué, mais très peu entre 2012 et 2013. Nous sommes arrivés à un aboutissement avec cette moto, je pense que KTM est déjà tourné vers une nouvelle moto pour 2013-2014, cela n'aurait servi à rien d'aller vers des modifications qui n'ont pas lieu d'être. Nous avons une moto mais surtout une équipe qui peut faire la différence. Mais on travaille, chez KTM n'ont jamais arrêté de travailler.


Avec 4 victoires, qu'est-ce qui fait rouler Cyril Despres ?


L'envie, toujours la même envie, l'envie de me faire mal à l'entrainement, l'envie de gagner …. C'est ma passion. Aujourd'hui le compteur, il est remis à zéro comme à chaque départ, le 5 janvier le compteur sera à zéro, j'aurai une victoire à aller chercher, je ne me dis pas : "je vais battre tel ou tel record" comme je l'entends, non, j'ai l'envie de bien faire pour moi-même et pour mes partenaires, KTM et Red Bull en particulier.


Merci Cyril, on te souhaite le meilleur pour ce mois de janvier.


Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 David, il y a une différence entre le langage parlé et le langage écrit. Ce pauvre garçon ne le sait pas, lisez le avant de le publier et rectifier le tir vous passerez moins pour des incapables.

Par Anonyme

Ca fait plaisir, une interniew nature, réelle, non artificielle et spontanée comme l'est Despres.

Par Anonyme

Il est bien gentil le Despres, sauf que cette année Coma ne sera pas là!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire