Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Dakar 2015 : la chronique de Johnny Aubert #6

Dans Moto / Sport

Dakar 2015 : la chronique de Johnny Aubert #6

Comme chaque année vous pouvez suivre le Dakar sur Caradisiac Moto. Chaque jour, nous vous résumerons l'étape avec les faits marquants et les résultats. Une nouveauté vient tout de même agrémenter ce Dakar 2015. En effet vous retrouverez une chronique régulière d'un pilote qui a déja participé à ce Dakar (14ème pour sa première participation!) en la personne de Johnny Aubert. Et oui qui de mieux pour parler ressenti et gestion de course qu'un champion de sa trempe!


Multiple champion du monde d'Enduro, vainqueur des ISDE, champion d'Italie, de France, voici une partie du palmarès de Johnny Aubert. Notre chroniqueur d'un jour n'est donc pas maladroit avec un guidon entre les banderoles et possède également un passé dans le Rallye Raid même si sa carrière dans cette discipline est certainement plus devant lui. En attendant de la revoir sur le Dakar, Johnny a participé au Merzouga Rallye à l'automne dernier. Il termine second, sans entrainement ni connaissance de la machine...chapeau Mr Aubert! Aller, je vous laisse avec sa sixième chronique sur ce Dakar 2015.


Dakar 2015 : la chronique de Johnny Aubert #6


Dakar 2015 : Chronique Johnny Aubert #6 - Coma/Barreda, le mano à mano


Bonsoir à tous


Aujourd'hui pour la première fois depuis le début du rallye, motos, quads, autos et camions ont emprunté le même itinéraire de près de 700 kms dont 458 de spéciale. Un début de parcours composé de parties rapides et suivi de longues zones de fesh-fesh.


Il aura fallu être vigilants pour les pilotes motos car ces pistes sont souvent piégeuses, et si la poussière vient en plus s'en mêler, il est très facile de partir à l'erreur ! Le jeu de la stratégie a commencé: Joan Barreda sait qu'il peut perdre beaucoup si il commet des erreurs de navigation, sa grande faiblesse. Il a manifestement préféré jouer la sécurité et laisser passer l'as du road book, Marc Coma.


Il perd aujourd'hui 2 petites minutes. Il lui suffira simplement de remonter demain sur Marc Coma pour les récupérer et tenter de maintenir un écart de 10 /12 minutes pour la suite. Mais une chose est sure, Coma ne lâchera rien et il connaît parfaitement les ficelles de ce rallye. Nous sommes à peine à mi-course et il reste notamment deux journées marathon…


Derrière, l'écart se creuse et on voit chaque jour de jolies surprises, comme le chilien Quintanilla, jouant sur ses terres qui termine aujourd'hui 3ème à 2 minutes 40.


Alain Duclos, premier français, finit la journée 9ème et est dorénavant 11ème au général. Plutôt pas mal.


Mis à part le duel Coma/Barreda et un Goncalves qui tient bon sur le podium, les écarts se creusent le reste du top 10 est assez ouvert.


Demain, derrière journée avant le break et la mi-course et une journée de repos amplement méritée!


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire