Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Economie : les autoroutes ciblées par une action collective

Dans Moto / Pratique

Economie : les autoroutes ciblées par une action collective

Les sociétés d'autoroutes n'ont pas fini de s'arracher les cheveux. Visées par un rapport mettant en avant leurs bénéfices outranciers et la réflexion du gouvernement de stopper les concessions, ce sont cette fois aux usagers de réagir et de réclamer remboursement.


Il s'agit d'une action collective d'usagers lancée par Corinne Lepage, fondatrice du Rassemblement citoyen, qui souhaite donner l'opportunité aux usagers ayant emprunté les autoroutes A1, A6, A7, et l'A9 ou A13 lors des cinq dernières années de se faire rembourser (sous réserve d'avoir encore les justificatifs). Le ministre même des Finances, Michel Sapin, a qualifié de bonne idée cette initiative et ajoute « que des consommateurs, des automobilistes, veuillent agir, et éventuellement se faire rembourser, je trouve que c'est une bonne chose ».


Elle explique : «Nous nous basons notamment sur un rapport de la Cour des comptes de juillet 2013 qui déplorait des hausses de tarifs nettement supérieures à l'inflation et évoquait un rapport de force plus favorable aux concessionnaires qu'aux pouvoirs publics […]Mais ces sociétés n'en tiennent pas compte. Ces pratiques sont toujours à l'œuvre, cela engendre une surfacturation pour l'usager. L'automobiliste se fait plumer ! »


Dans ce but, Corinne Lepage s'est rapprochée des juristes d'Actioncivile.com pour monter cette revendication et demander aux sociétés d'autoroutes un remboursement d'au moins 20 % du montant de péage. Un chiffre basé sur ce qui devrait être les tarifs réels actuellement. De plus, elle déplore que les employés des autoroutes subissent des licenciements massifs à cause de la mise en place des paiements automatisés.


Comment participer ?


Vous devez impérativement posséder les justificatifs de péage. À partir de vendredi 13 février et jusqu'en juin prochain, vous devez remplir un formulaire sur ce site pour réclamer vos 20%. Ce sont les axes A1, A6, A7, A9 et A 13 qui sont concernés, car ce sont des portions construites dans les années 60/70 et qui sont amorties depuis bien longtemps. L'ancienne ministre espère récolter plus de 50 000 demandes.


Et pour la suite ?


Une fois les plaintes collectées, le collectif fera, dans un premier temps, une demande de médiation avec les sociétés. Si ça échoue, des recours seront déposés auprès des tribunaux d'instance.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire