Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai: Harley XL 1200N Nightster: Le fondamental

Dans Moto / Nouveauté

Essai: Harley XL 1200N Nightster: Le fondamental

Attention à vos miches, un nouveau « Bad Boy » descend en ville comme à la campagne, et après essai, il faut bien reconnaître qu'il est sévèrement burné. Certes, pas de V-Max subsonique, ni de puit de puissance sans fin, mais un concentré de sensations élémentaires et fondamentales pour qui aime tout simplement la moto pour ce qu'elle est : un plaisir de rouler.


J'en vois au fond qui se gaussent déjà à l'idée du bonheur argumentée autour d'une poutre développée sur l'organique idée de la suspension vertébrale et d'un ensemble précurseur dans le domaine aujourd'hui en vogue du massage tonifiant. Certes, ce Nightster ne renie pas ses gênes, mais il a su à ce point les adapter au monde moderne qu'il en a fait une valeur ajoutée.


Essai: Harley XL 1200N Nightster: Le fondamental


Car il ne vous faudra pas longtemps pour vous sentir immédiatement à l'aise une fois au guidon de cet engin au twin inimitable. Les premiers mètres dans les rues et boulevards d'une capitale bondée n'ont pas du tout été le calvaire redouté au vu d'une épaisseur de selle asymptote d'un lambris bon teint. Les passages sur les pavés se sont faits oublier tandis que les évolutions dans le trafic ont été digérées avec une facilité déconcertante, le couple du bouilleur se mariant parfaitement avec un centre de gravité levant toute appréhension. Le premier mot qui vient à son bord est la facilité. Les plus de deux cinquante et un kilos, valeur à sec, n'existent tout simplement pas.


Une fois les espaces dégagés atteints, s'ajoute le plaisir. Celui d'ouvrir en grand pour être instantanément catapulté. Ca part sans délai et très bas. Harley a, sans aucun doute, bien négocié son passage à l'injection.


Essai: Harley XL 1200N Nightster: Le fondamental


Ces premiers ébats sont assurément savoureux et incitent à sophistiquer les plaisirs. La prise d'angle augmente, les freinages se raccourcissent. Enfin, jusqu'à un certain point, les motos d'essai mises à disposition atteignant à peine les cent trente bornes. Le mordant n'était pas encore là, il ne devrait sans doute jamais atteindre dans sa maturité les canons de l'excellence sportive.


Essai: Harley XL 1200N Nightster: Le fondamental


D'ailleurs, à quoi bon ? Après seulement quelques quatre vingt kilomètres parcourus au final, on se surprend à penser que cette machine, on l'a toujours eu. Certes, une certaine dureté de l'embrayage, ceci dit toute relative, ou l'incapacité chronique à trouver le point mort vous rappellent que vous formez un jeune couple. Mais assurément, l'ensemble est suffisant, sécurisant, enthousiasmant. Le plaisir de rouler avec sa brêle, avec le coup de gaz jouissif pour se désengluer du trafic ou en remontrer d'un feu rouge à l'autre.


Que demander de plus sinon que le droit d'entrée aux alentours des dix mille euros pour accéder à ce bonheur soit remboursé par la sécurité sociale ? Ce Nightster, réel remède contre la morosité, le mériterait.


Essai: Harley XL 1200N Nightster: Le fondamental


Portfolio (4 photos)

Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Pas mal pour une moto qui vient de fêter ses 50 ans ! :bien: Je retrouve dans l'essai tout ce qui me fait apprécier mon Sportster (à carbu ...) Et en remplaçant la vitesse de pointe par les sensations, on se marre en passant devant les radars !!! :lol:

Par Anonyme

j'veux la même.........:love:

Par Anonyme

Merci pour cet essai ! :bien: La mienne est commandée depuis 15 jours, et je devrais la recevoir dans environ 4 semaines ... Suis impatient !! @+ Bonne route, Guillaume

Par Anonyme

M'font toujours marrer ces essayeurs qui redécouvrent la moto à chaque fois qu'ils essayent un sporst', c'est pareil depuis le grand retour de 1985 dans toutes les revues: "moto minimaliste et jouissive" "la substance même du plaisir..." etc...:) Et oui, y'a qu'à essayer et s'est foutu ! je changais de "bridée" tous les ans, j'ai acheté mon 1200 sporst en 1999, et il me me vient même pas à l'idée de regarder les autres belles tant j'en suis satisfait. J'ai retrouvé à son guidon l'essence même de la motocyclette de loisir. Je compte bien la garder pour mes petits enfants :areuh:

Par Anonyme

Je l'ai essayé pour voir et alors ... quel moteur ! Souple partout et qui pousse quand il faut. Ca ne broute jamais ! La selle n'est pas si dure et les kilos de la belle se font bien oublier dès que cela roule. Pour le reste c'est superbement bien fini. Tout est nickel. C'est beau c'est simple c'est efficace. Le top. Un bémol à mon plaisir; le bruit a presque disparu.

Par Anonyme

slt a tous j'ai le permis depuis 3ans j'ai eu kawa z750 fazer600 et actuellement j'ai un z1000 équipé mais j'ai été essayé le nightster pour trouvé une moto qui sort de l'ordinaire et qui me demande pas d roulé comme un dingue a cause des points j'ai été surpris et méme conquis par cette bécane un seul hic pour moi c'est le prix  

Par Anonyme

bonjours jeune permis toujours roulé en HD 883r jsuis passé au ...1200N trop trop fort rien a dire la plus belle de la gamme   ciaooooo

Par Anonyme

salut a tous splendide cette moto, juste une question : elle existe en 34ch (bridé) ?? merci

Par Anonyme

J' ai un nightster avec commandes avancées stage 1 et pots vance et je dois dire que le bruit et tout simplement génial :lol:, mais à éviter la nuit en ville au risque de faire sonner les alarmes de voitures dans les petites ruelles:bah:. Bref, 1 gueule un bruit un mythe.... quel Kifeeeee.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire