Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Fred Tran Duc s’en est allé…

Dans Moto / Loisirs

Fred Tran Duc s’en est allé…

Difficile de trouver les mots pour décrire ce que j'ai ressenti ce matin en découvrant le dernier Moto Journal. Fred Tran Duc s'en est allé le mercredi 20 juillet, rattrapé par ce put.. de crabe.


Ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant… Journaliste à Moto Journal au début des années soixante dix, il nous a régalé avec ses « khomérages » et ses essais légèrement déjantés avant de nous faire voyager chaque semaine avec sa « carte postale d'un bout du monde » relatant ses aventure au guidon d'un….Yamaha GT 80 !!!.


Ce globe trotteur insatiable ne tenait pas en place et à peine était-il de retour d'un de ses périples qu'il remettait le couvert, toujours au guidon de « p'tits cubes » qu'il affectionnait particulièrement, n'hésitant pas à leurs donner un surnom. La puce, Brigitte, Grenouille, ou encore Tacotte la Bultaco avec laquelle il a décroché un titre d'un championnat américain en catégorie motos anciennes, sans oublier Mama San, le vieux Ford qu'il utilisait pour se rendre sur les différentes épreuves, et qui lui servait d'atelier, chambre à coucher, cuisine, salle de rédaction…seront les vedettes de ses récits que je dévorais chaque jeudi dans Moto Coin Coin.


Un hors série racontant son premier périple a été publié. A lire absolument « le tour du monde vécu et raconté par Fred du haut d'un mini Yam ».


Fred Tran Duc s’en est allé…


J'ai eu la chance de le rencontrer furtivement à Montlhéry lors d'une manifestation d'anciennes au début des années 2000. Il était là avec son vieux fourgon et je crois même que Tacotte était du voyage.


Il s'était retiré au Viet Nam, pays d'origine de son père après un dernier voyage au guidon d'une 125 Zongshen. A sa famille et à ses proches, nos plus sincères condoléances.


Mots clés :

Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Ciao Fred Professeur Friedrich La khomer.... Avec quelle avidité j'ai pu lire tes récits J'ai arreté MJ le jour ou ces cretins t'on viré Break on through the other side JL

Par Anonyme

Comment voyager jusqu'au bout du monde depuis sa chambre d'étudiant ? Merci à toi Fred de nous avoir fait partagé tes aventures chargées de rencontres toujours immprobables, tes récits de galères qui finissaient quand même bien à la fin. On a été nombreux à attendre le jeudi et la sortie de Moto coincoin, à l'heure où internet n'existait pas..... Tu m'avais scotché avec ton titre en AMA , la Tacotte et Mama San toujours fidèles.... Repose en paix l'ami .....:coucou: 

Par Anonyme

P... de choc. Je n'ai jamais eu la chance de rencontrer Fred, mais ses récits m'ont fait rêver et voyager pendant des années. On peut même dire qu'ils sont à l'origine de ma vocation de journaliste, tout comme ont pu l'être les articles de Bertrand Sebileau et, dans un autre genre, ceux de la fine équipe de Moto Verte dans les années 80/90. J'imagine un personnage iconoclaste, porté par ses passions et anarchiste dans l'âme, refusant les conventions, cherchant les rencontres à travers ses voyages mais sans jamais pouvoir s'attacher. J'imagine aussi une certaine solitude et, certainement, quelques moments difficiles, quand on choisi de rester fidèle à ses idéaux dans un monde conçu pour faire entrer tout les hommes dans un même moule. Comme beaucoup, j'ai regretté sa plume, ses aventures, son obstination et la gentillesse qui coulait dans chacune de ses lignes. So long Fred, le monde ne s'arrêtera pas de tourner après ta disparition, mais il sera à coup sûr bien moins intéressant.

Par Anonyme

il est parti...ok ! mais ce n'est pas pour ca qu'on va l'oublier...sur!

Par Anonyme

idem pour moi , lorsque j'étais étudiant dans les années 70-80 et que je dévorais M-J et les récits de Fred ....continue à rouler dans l'au-delà l'Ami

Par Anonyme

Il n'avait pas son pareil pour décrire le bruit du v8 de mama san... un amoureux de la vie de, la débrouille, qu'il savait nous transporter avec lui. En espérant que cet ultime voyage sera sans galère pour toi...

Par Anonyme

le précusreur  de l'émission" j'irai dormir chez vous" sans image mais ses mots on suffit à me transpotrter... simple et diablement humain... ciao

Par Anonyme

Fred la débrouille ... ses systèmes D pour contiuer ses voyage, ses visites dans les bibliothèque, son sens critique de la société de consommation,ses rencontres, brefs du vrai , du réel, du vécu de l'Humain avec un grand H, il ne cherchait pas à plaire mais être seulement lui même, si rare de nos jours... J'ai eu le plaisir de tomber sur lui dans un salon moto, simple égal à lui même ou plutot  à l'image que je me faisais de lui. MJ avait perdu son ame en se séparant de lui... bonne route

Par Anonyme

Tout ce qui est exprimé le décrit si bien, profondément Humain avec tout ce que celà suppose, avide de littérature avec un grand ou tout petit L, l'humour toujours présent. Un bon camarade est parti. Une nouvelle destination, cette fois vers notre inconnu. 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire