Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP d’Australie : Louis Rossi hausse le ton pour un top 10

Dans Moto / Sport

GP d’Australie : Louis Rossi hausse  le ton  pour un top 10

9ème final, génial, c'était impossible, surement, c'est justement pour cela qu'il l'a fait.


Depuis le début de cette saison (et même avant) Louis l'espérait ce top 10, il est passé tout près à plusieurs reprises, frustrant. Mais pour cela il faut une moto qui roule. Le dernier GP au Japon s'est soldé par un KO technique avant la mise en grille.


Et justement le week-end australien commence mal dès le vendredi matin, alors que les pilotes sont en piste, la moto de Louis est …. en panne de moteur. Ca change ! Bonjour l'ambiance dans le box.


Le samedi, l'Aprilia RSW marche normalement, Louis pointe en haut du tableau, va-t-il nous le faire ce top 10 ? Comme Louis nous l'expliquait cet été, c'est d'autant plus difficile car avec ces pannes récurrentes et répétitives, dès que la moto fonctionne, il faut faire bien, pas le droit à l'erreur, ce qui ne fait qu'augmenter la pression sur le pilote.


Louis s'est qualifié 12ème très proche du 6ème, il faudrait mettre à profit cette place sur la grille, mais en slick sur une piste humide, il y a beaucoup …. à perdre.


Et au 3ème pointage, l'Aprilia 96 n'est que 22ème. Le passage de Vinales avec son missile va faire prendre à Louis la décision de rester à son contact … quoi qu'il advienne !!!


IL L'A FAIT … !


C'est en Australie, à l'autre bout du monde, entre ciel et mer, sur le circuit de Phillip Island …


C'est là que Louis avait décidé de rendre hommage, sur sa moto, à la mémoire de Bruno COLAS, PDG du Groupe CHD AVEXI, récemment disparu. Bruno avait été un des tout premiers à lui faire confiance et il était bien présent ce week-end à ses côtés, en route pour un magnifique TOP TEN !


Les Essais Libres : Dès le vendredi matin, la moto est de nouveau en panne côté moteur : ambiance explosive dans le stand… Un léger mieux l'après-midi permet à l'équipe de se concentrer sur le réglage du châssis et des suspensions afin de résoudre le mouvement provoqué par les bosses du circuit : Louis perdait l'avant. Le travail progresse bien et la séance se termine sur une 13ème place.


Le samedi matin, un vent fort s'est levé et les chronos ne seront pas améliorés ; mais Louis, immédiatement dans le rythme, travaille d'arrache-pied, occupant la plupart du temps la pôle et la tête du tableau et attirant ainsi longuement sur lui les caméras.


Séance Qualificative : L'équipe peaufine les réglages de l'avant de la moto pour améliorer les fins de freinage ainsi que ceux de l'arrière qui glisse un peu. Bon début de séance : Louis part avec des pneus neufs, s'arrête pour passer un pneu plus tendre ce qui lui permet, de descendre ses chronos tout en prenant confiance avec l'arrière. Second et dernier arrêt : la moto marche bien mais l'équipe sollicite encore davantage le moteur, remet un pneu plus dur et Louis part à l'attaque d'une superbe 12ème place sur la grille en améliorant son temps de près de 5 dixièmes. Il est à seulement 4 dixièmes de la 6ème place…


Louis est content, il a une RSW digne de ce nom entre les mains, l'équipe a formidablement bien travaillé !


GP d’Australie : Louis Rossi hausse  le ton  pour un top 10


Warm Up : C'est un vent vraiment violent qui accueille les pilotes ce dimanche matin…


Bonne mise en jambes : Louis termine 8ème. Warm Up de bon augure ?


La Course : Des conditions météorologiques impitoyables pour les nerfs des pilotes et de leurs teams arrivés sur la grille ! Le bitume est mouillé, il pleut un peu… Le soleil revient et le vent assèche la piste… Il pleut de nouveau : que faire ? Conserver les pneus slick, mettre des pneus pluie ?!


La tension est à son comble, pilotes et teams s'interrogent, s'épient… Dans un premier temps Louis opte pour garder les slick, puis change d'avis… et une fois les pneus pluie montés, décide de partir en slick : Christian Boudinot à la manœuvre va craquer…


C'est parti pour 23 tours ! Départ prudent de Louis qui ne veut surtout pas chuter dès le début sur cette piste glissante : 19ème puis 22ème… La piste commence à sécher, il accélère le rythme.


Soudain Maverick Vinalès le double; Louis décide immédiatement de partir avec lui quitte à tomber !


Partis pour une formidable remontée, les deux pilotes s'en donnent à cœur joie se doublant l'un l'autre, roulant dans le peloton avec des chronos identiques à ceux de la tête de course : un festival !


La pluie réapparaît; par sécurité la Direction de Course agite le drapeau rouge et arrête la course à 2 tours de la fin : Louis est 9ème, c'est un fantastique premier Top Ten !... Et c'est sans compter ses places de 7ème meilleur temps en course et de première moto privée.


L'équipe qui a donné le meilleur d'elle-même laisse exploser sa joie !


Interrogé par Michel Turcot, présent dans les stands pour Eurosport avec Gilles Della Posta et Jacky Hutteau, Louis un peu ému ne pense qu'à une chose : remercier tous ceux qui contre vents et marées l'ont aidé à se propulser à ce niveau !


Le mot de Louis : « Bye bye moustache ! »


GP d’Australie : Louis Rossi hausse  le ton  pour un top 10


photo SP


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

bravo et bonne chance pour la suite

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire