Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP de France : Le week-end de Louis Rossi

Dans Moto / Sport

GP de France : Le week-end de Louis Rossi

Nous avons pu aller voir Louis Rossi dans son box au GP de France au Mans.


L'enfant du pays n'a pas marqué de points, c'est forcément déçu qu'il termine son GP national.


Une qualification 5-6 places trop loin, une mise en course trop timide, facile à dire, et le groupe où il était le lâche. Ensuite, on a vu l'Aprilia N° 69 rouler seule, et en 125, c'est pas terrible.


Le compte rendu habituel, en espérant que Louis parvienne à faire de meilleures qualif pour partir avec des pilotes plus rapides, tout en restant avec.


 


Vendredi 12h40 : une heure d'essais libres pour reprendre ses repères sur un circuit connu mais toujours très technique. Le traditionnel run de rodage suivi d'un arrêt pour vérification puis Louis enchaîne plusieurs courtes séries de tours. Les chronos descendent régulièrement jusqu'au moment où Louis disparaît des écrans de contrôle. Casse ? Chute ? Il réapparaîtra poussant sa moto après quelques minutes ; la bougie a cassée dans la courbe Dunlop. Changement de la pièce et retour en piste. Louis termine la séance à la 20e position avec un temps de 1'47''862.


Samedi matin, 40 minutes pour la seconde séance d'essais libres. Après le débriefing technique de la veille et l'analyse des données télémétriques, le team a modifié l'assiette de la moto (le rapport entre les hauteurs avant et arrière) pour augmenter sa maniabilité. Nouveau rodage puis Louis part pour une série de 12 tours. Les chronos descendent mais pas suffisamment. Nouvel arrêt pour un réglage de carburation et le montage d'un pneu arrière neuf. Louis ne s'arrêtera plus jusqu'à la fin de la séance et réussira un 1'47''130 qui le place en 19e position.


GP de France : Le week-end de Louis Rossi


Samedi 13h, départ pour 40 minutes de séance chronométrée avec l'objectif de rouler en 1'46. Un premier run puis Louis entame une série de 8 tours sans parvenir à atteindre son but. Retour aux stands pour une rapide pause et le montage d'un nouveau pneu arrière puis retour en piste pour les 18 minutes restantes. Cette fois, la barre des 1'47 est franchie plusieurs fois avec un temps final de 1'46''782. Malheureusement, plusieurs pilotes ont amélioré dans les toutes dernières minutes et Louis se retrouve 22e de la séance avec, à la clef, un départ en sixième ligne.


10h45-11h. Mise en place sur la grille, dernière vérification des mécaniciens puis évacuation de la piste, tour de chauffe et départ. Louis prend un excellent départ et gagne plusieurs places. La bousculade de la chicane Dunlop le rétrograde quelque peu mais il passe 20e au premier tour au milieu d'un groupe.


Après trois tours sa position n'a pas évoluée. Visiblement, Louis a du mal a se mettre en action est se retrouve bientôt légèrement distancé par son groupe. Il effectuera la majeure partie de la course en solitaire jusqu'à ce que Sturla Fagerhaug le rattrape. La fin de course sera plus intéressante puisqu'il effectue ses meilleurs temps dans la lutte qui l'oppose à Sturla. Louis coupe la ligne en 21e position et c'est très déçu qu'il rentre au box. L'analyse de la course confirmera son manque de mise en action des premiers tours ; le groupe qui le précédait n'a pas roulé plus vite que lui mais le trou était fait.


GP de France : Le week-end de Louis Rossi


Prochain GP le 6 juin en Italie sur le circuit du Mugello.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire