Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

GP250 - Espagne: Simoncelli n'y était pour rien !

Dans Moto / Sport

GP250 - Espagne: Simoncelli n'y était pour rien !

Le dramatique dernier tour du Grand Prix 250 d'Espagne qui s'est disputé à Jerez et dont les victimes ont été les deux leaders de la course a livré son épilogue sous forme d'explication technique. Les images bruts ont ainsi montré un Simoncelli chaud bouillant heurter dans les ultimes courbes un Bautista sous pression depuis des tours mais tenant fermement la tête en vue de l'arrivée.


Rattrapé par sa réputation par ailleurs illustrée par de nombreuses cabrioles, Simoncelli a alors été livré à la vindicte populaire, dont celle des 130 000 spectateurs de Jerez qui lui ont réservé une belle bronca. Alors que le pilote Aprilia, grand prince, semblait l'absoudre spontanément de son péché.


GP250 - Espagne: Simoncelli n'y était pour rien !


Mais la réalité a été en fait tout autre. Que justice soit rendue au pilote Gilera, au moment où il est entré en collision avec l'Espagnol, ce dernier avait déjà perdu la course. Car son moteur était en train de serrer, si bien que c'est Marco qui ressort être la victime de l'incident. Et ironie du sort, Bautista par son geste ne pardonnait rien, mais s'excusait bel et bien, de ce simple incident de course.


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

En plus d'une course époustoufflante et d'un suspense haletant, beau geste de sportivité de l'un comme de l'autre. Beaucoup peuvent en prendre des leçons!

Par Anonyme

Pour Simoncelli, je ne serai pas aussi tendre mais bon, avant on avait De Angelis comme chien fou et il est en GP800. En tout cas, bien de la part de Simo de venir s'excuser et encore mieux de la part de Bautista d'accepter les excuses accolade à l'appui. Il y en a d'autres qui se seraient expliqué à coups de casques ! Revanche à Estoril pour 19 et 58

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire