Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Insolite : il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer

Dans Moto / Loisirs

Insolite : il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer

Il fait rire certains, d'autres grincent déjà des dents. La commune de Bretenière, en Côte-d'Or, qui en a assez des constants excès de vitesses de la part des usagers a pris le taureau par les cornes et a installé un panneau bien en évidence où il est indiqué en toute ironie : «Il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer».


Installé fin 2014, il répond aux trop nombreuses tentatives ratées de faire baisser la vitesse de conduite dans le village. Le maire, Hervé Bruyère, explique : «Nous avons cherché des idées pour faire ralentir les voitures qui passent dans cette rue à une vitesse excessive. On a donc pensé à un message choc, qui fasse réagir. C'est évidemment à prendre au second degré»[…] «Nous avions instauré la limitation de vitesse à 30km/h ainsi que la priorité à droite. Nous avions aussi installé un mini-rond-point ainsi que des ralentisseurs. L'ancien panneau «attention à nos enfants» passait presque inaperçu»[…]« Cette rue principale est entièrement droite, donc pour faire ralentir les véhicules, rien n'y fait. Que ce soit la pose de ralentisseurs, l'aménagement d'un mini-rond-point, l'instauration de la priorité à droite ou la limitation de vitesse à 30 km/h »


Du côté des 800 âmes du village, tout le monde n'est pas d'accord avec l'ironie du maire. Même si d'un côté il y a ceux qui pensent que ça peut faire prendre du recul et les autres qui pensent que c'est peine perdue et que cela ne changera rien au problème de vitesse. Il reste enfin les réac' a qui se panneau pose un souci éthique et qui veulent un message « plus approprié » dans cette rue.


Ce n'est pas la première fois que ce genre de panneau existe. L'origine viendrait du Nord-Pas-de-Calais où des phrases similaires auraient fleuri


le bord des routes.


Insolite : il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire