Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Insolite: verbalisé, il rend la monnaie de sa pièce

Dans Moto / Pratique

Insolite: verbalisé, il rend la monnaie de sa pièce

Remi Gaillard disait que c'est en faisant n'importe quoi que l'on pouvait devenir n'importe qui. Certes, mais encore ne faut-il pas faire n'importe comment et ni n'importe où et tant qu'à faire sur un sujet qui nous importe beaucoup. Comme celui de payer ses contraventions routières. Verbalisés vous voyez rouge au moment de payer votre amende ? Voilà de quoi rendre vert l'administration.


C'est l'histoire d'un automobiliste appelé Yannick Krommenacker. Comme la phonétique le suggère, c'est un Alsacien bon teint et comme il n'est pas loin du Rhin, il lui arrive de la franchir pour se retrouver en Allemagne. Un pays qui n'est plus celui de la vitesse libre sur les routes. La preuve, le frontalier a été pris pour un dépassement de la vitesse. Il a été puni d'une amende de 90 euros pour un abus de vitesse d'1km/h seulement, qui plus est dans une zone de travaux.


Un fait qui lui a rappelé un autre, il y a deux ans, où il avait dû s'acquitter d'une amende de 15 euros. Qu'il avait payé avec des pièces rouges. Même cause, mêmes effets. Pour les 90 euros, il est allé à l'administration en charge du règlement des infractions au code de la route, s'est excusé auprès de l'employé avant de déverser 5.100 pièces de 1, 2 et 5 centimes sur le bureau. L'appoint a été fait avec un billet de dix euros et le reste en pièces d'un euro.


Cerise sur le gâteau, cet habitant d'Illkirch, près de Strasbourg, a immortalisé son action sur son réseau social. Une vidéo qui depuis fait le tour dudit réseau. Elle compte déjà plus d'1.8 million de vues en seulement une semaine. Remi Gaillard n'avait pas tort.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

L'histoire ne dit pas qu'il a dû rester sur place le temps de recompter les 5100 pièces... Connaissant les horaires d'ouverture des centres d'impôts, j'espère que notre ami Yannick a pris son mal en patience, et qu'il avait quelques jours de congés devant lui.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire