Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Intercoms: toujours autorisés... sous certaines conditions...

Dans Moto / Pratique

Intercoms: toujours autorisés... sous certaines conditions...

Seront-ils interdits ? Finalement non, les intercoms continueront d'officier dans le monde du deux-roues mais sous certaines conditions.


Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur, avait laissé entendre au début du printemps une interdiction prochaine des systèmes intercom en deux-roues.


Intercoms: toujours autorisés... sous certaines conditions...


La semaine dernière des précisions ont été apportées : « seuls des systèmes montés dans les véhicules ou dans les casques ne nécessitant pas de tenir l'appareil en main seront autorisés ». Autrement dit si vous êtes dans l'obligation d'intervenir manuellement pour déclencher telle ou telle fonction alors vous serez hors la loi.


Si encore quelques modèles ne collent pas aux attentes des autorités la grande majorité des nouveautés s'y sont déjà pliées. Bonne nouvelle ? Oui et non car ces intercoms dernier-cri sont vendus plus cher que leurs homologues non techniques qui risquent bien de voir leur vente stoppée net par les dernières revendications ministérielles…


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 Je suis l’inventeur d’un système de communication atypique pour motards, voitures de rallye et ULM qui s’appelle Tuyaucom (voir la description sur http://www.astumania.com/tuyaucomdescription.htm). Le pilote et le passager sont reliés par un tuyau pourvu, à chaque extrémité d’un capteur "micro", sans électronique, et, sur une seule oreille, une oreillette intra-auriculaire pourvue d'un trou de 4mm de diamètre laissant passer la voix de son interlocuteur ainsi les bruits environnants. Le moulage, fourni en option, ne sert pas à isoler des bruits extérieurs mais à maintenir l'oreillette en place lors de l'enfilage et du retrait du casque. Le tout est donc ouvert aux bruits extérieurs. Ce qui permet au pilote de rester vigilant sur son environnement sonore. D'autre part, le système n’entraîne pas de perte de vigilance à la conduite puisqu’il n’y a aucun réglage à faire. Chacun règle naturellement sa voix en fonction des bruits extérieurs. Il n'y a donc pas à lâcher le guidon pour intervenir sur un quelconque bouton. Cet intercom a été primé de la Médaille du Ministre de l’Intérieur au Concours Lépine de Paris en 1998. Peut-on le ranger dans la catégorie des appareils visés par la mesure n°22 ? Quid de son utilisation le 1er Juillet 2015 ? Vous êtes motard et utilisateur, quelle est votre opinion ?

Par Anonyme

Si on se réfère aux précisions du ministre de l'intérieur, le tuyaucom est autorisé car il n'y a pas d'action à faire dès lors qu'il est en place et opérationnel pour une communication. Cela sit en passant, lorqu'il signifie que seront valides les systèmes ne nécessitant pas de tenir l’appareil en main, nous sommes en droit de nous poser la question de l'oreillette ... Bref, le tuyaucom est vraiment très pratique et je ne le laisserai pas tomber pour des questions de lubies administratives. Ca me coûtera peut-être des points et des billets, mais il est particulièrement efficace pour discuter avec son passager et lui donner des instructions sur certaines règles de conduite en cours de roulage. Autant interdire les passagers auto de discuter avec le conducteur ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire