Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview - Championnat du monde E-power : la FIM nous en dis plus

Dans Moto / Sport

Interview - Championnat du monde E-power : la FIM nous en dis plus

Après l'annonce par la FIM de la création d'un championnat du monde engageant des motos électriques, Caradisiac moto a voulu en savoir plus. Pour ce faire, Paul Duparc, coordinateur des courses sur route à la FIM a bien voulu répondre à nos questions.


Bonjour Paul. Il y a eu en 2009, quelques expériences en matière de course électrique comme au Tourist Trophy ou encore en France. Y'a-t-il eu d'autres expériences de ce genre ?


Les 2 courses que vous citez ont été animées par des organisateurs privés. Nous n'avons pas donc forcément tous les retours de ce qui a pu se passer ailleurs. Quoiqu'il en soit, les retours sur ces 2 événements ont été très positifs.


A partir de quand avez-vous mené votre réflexion pour la crétion d'un championnat estampillé FIM ?


L'épreuve organisée sur l'île de Man s'est avérée être très bonne et il y a eu un gros retour médiatique. C'est ce qui a conduit la FIM à une réflexion sur la création d'un championnat destinés aux motos électriques pour 2010 ou 2011. Même si tout est à créer, le choix a été fait de lancer ce championnat dès l'année prochaine.


Les règlements techniques et sportifs sont-ils prêt ?


Disons qu'ils sont en cours de finalisation. Ce que je peux vous dire, c'est que le règlement technique sera très ouvert. Les technologies des motos électriques n'en sont qu'aux balbutiements et l'on ne veut surtout pas fermer la porte à ceux qui trouverait une idée géniale.


Quels formats auront les épreuves ?


Ca aussi reste à déterminer. Nous devons définir la quantité d'essai, la longueur des courses etc… Pour le moment, nous sommes sur l'idée de faire parcourir environ 40 km pendant la course.


Pour le moment, 4 dates sont prévues. Y'en aura-t-il d'autre ?


Déjà, seul les circuits homologués par la FIM pourront acceuillir des compétition de moto électriques. Sur les 4 dates annoncés, 3 sont confirmées. 2 épreuves se dérouleront lors des 24 H du Mans et du Bol d'Or ainsi que lors des 8H d'Albacete. L'autre course qui reste à validée est celle se déroulant au Qatar. Ensuite, nous envisageons 2 autres dates en Europe mais rien n'est encore fixé. Il y aura probablement une manche lors d'une course de MotoGP et une dernière lors d'une manche de championnat du monde Superbike. Pour une première saison, avoir 6 rendez-vous est un bon compromis.


Pourquoi intégrer ce nouveau championnat avec celui de l'Endurance ?


Pour des questions pratiques car c'est nous qui gérons ce championnat du monde d'endurance. Lorsque nous avons contacté les 4 circuits, ils ont tout de suite répondu par l'affirmative avec un enthousiasme certain.


Quand seront programmés les courses ?


Nous hésitons encore entre le vendredi ou le samedi en levé de rideau. Il y a beaucoup de considération à prendre en compte comme par exemple les médias ou le public. Pour les média, si la course se déroule le vendredi, la presse pourra en parler dans ses colonnes dès le samedi. Si l'on choisit de faire courir l'épreuve en ouverture le samedi, les résultats ne seront donnés que le lundi et probablement occultés par ceux de la course reine.


Il y a donc pas mal de solution et nous sommes en train de les étudier.


Suite à votre annonce, des candidats ont-ils déjà répondu présent ?


Effectivement, nous avons fait cette annonce il y a 3 jours en précisant que les règlements allaient venir et nous avons déjà beaucoup de gens intéressés. Aussi bien des « géo-trouvetous » que des constructeurs tel que Motoczysz (que l'on connait par leur machine à moteur contra-rotatif. Au total, nous avons déjà 15 candidats qui se sont dit intéressés.


Si l'on perçoit bien l'intérêt écologique de faire rouler des motos électriques, n'avez-vous pas des craintes quant aux retours du public ?


Les différents essais et manifestations où des motos électriques ont roulé, ont permis de démontrer que les motos électriques sont très performantes. Mais effectivement, nous avons une grosse interrogation sur le bruit. Le spectateur qui vient autour d'un circuit pour voir une course vient aussi pour le plaisir d'entendre rugir les moteurs. Or avec des moteurs électriques, il n'y a pas de bruit. Donc il est vrai que nous attendons un peu des retours sur le regard que va porter le public à voir passer des motos qui ne font pas de bruit.


Avez-vous d'autres pistes de travail quant au développement durable ?


En 2008, lors du Bol d'Or, une machine fonctionnant à l'E85 était engagée. Depuis, il n'y a pas eu de nouvelles tentatives mais la possibilité de faire rouler des machines roulant à l'E10 ou à l'E85 est toujours inscrite dans les règlements.


Merci Paul pour toutes ces précisions.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Interview très intéressant. Mais ce nouveau championnat ne semble accepter que les 100% électriques. Quid des motorisations hybrides? Et autres alternatives?? Groumpf... :-/

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire