Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview - Erwan Nigon : "Passe un bon hiver Sébastien !"

Dans Moto / Sport

Interview - Erwan Nigon : "Passe un bon hiver Sébastien !"

C'est fait. Il aura fallu attendre la dernière manche du championnat pour que le titre soit donné à Erwan Nigon, le pilote à la BMW N°7. Après une saison dominée de bout en bout, Erwan a accepté de nous donner son ressenti après son 1er titre Superbike.


Bonjour Erwan. Quelle bataille ?


A c'est sûr que cela a été une sacré bataille. Intense et de longue durée. Une bataille contre le champion en titre. C'est touchant car en plus, Sébastien était mon coéquipier et ami. Et après une saison 2009 difficile pour moi, c'est vraiment super pour moi mais aussi pour BMW et Michelin.


Pour toi, qu'est-ce qui a fait la différence pour l'attribution du titre ?


J'avais une meilleure connaissance des pneumatiques. En moto, j'ai malgré tout un peu moins d'expérience que Sébastien. Il y a aussi le fait que j'ai étais très proche du titre en 2008 et que j'ai fait une année blanche en 2009 ce qui fait que j'avais la rage et l'envie de prouver que j'étais un bon pilote. J'avais vraiment envie de faire un bon résultat. Quand on est pilote, on a toujours envie de faire des résultats mais là, j'avais un super package.


Es-tu parvenu à réaliser que tu étais champion ?


A vrai dire, pas trop encore. Je sais que le championnat est fini mais j'ai l'impression qu'il reste encore des courses. Malgré tout, je suis libéré de la pression et je continue de travailler comme si de rien n'était. Je continue de faire du footing et je roule demain à Alméria en tant que pilote de développement pour Michelin. Il ne faut pas se relâcher car une carrière de pilote est courte et il ne faut pas faire de faute sous peine de la raccourcir encore.


As-tu douté pendant la saison ?


Honnêtement non. De suite, j'ai fait la différence et pris de l'avance au championnat. Mais à Magny-cours, j'ai chuté en 1ère manche et j'ai perdu pas mal de point. C'était pour moi un joker et je savais que je n'en aurai qu'un. Au Mans, je savais que Sébastien est redoutable et je n'ai pas réussi à suivre. Je n'ai pas trop forcé pour ne pas risquer de chuter et j'ai assuré une 2e place. Du coup, le WE à Albi a été décisif. C'est bien pour le championnat que le titre se joue lors de l'ultime manche.


Est-ce que le fait que la S1000-RR fasse sa 1ère saison donne un goût particulier à ton titre ?


Oui, ça donne un goût encore meilleur. BMW est une marque de prestige et juste après avoir sortie une moto, elle gagne, c'est vraiment bien. Et il faut aussi noter le retour de Michelin dans ce championnat. Pour ces 2 marques, c'est vraiment très bien.


L'endurance s'est un peu moins bien passée pour toi.


C'est sûr. Maintenant, il faut en tirer les bonnes conclusions et préparer l'année prochaine sur de bonnes bases.


Comment vois-tu ton année 2011 ?


J'aimerai concrétiser avec BMW pour refaire ce programme. Comme tout pilote, j'aimerai rouler en mondial mais je n'ai pas trop de connection. En Superbike parce qu'en motoGP, je n'ai pas le niveau. Le moto2 ne m'attire pas trop mais si on me fait une proposition, je l'étudierai. Mon truc, ça reste les 1000. Et comme coéquipier, je voudrais pouvoir continuer avec Sébastien que j'apprécie beaucoup et qui a de grandes qualités de pilote.


Un dernier mot pour Sébastien ?


Passe un bon hiver, prépare toi bien parce que je serai encore là l'année prochaine.


Merci Erwan et profite bien de ton titre.


logo: motoracinglive.com


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire