Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview : Jérôme Tangre, nouveau sociétaire du Team 18

Dans Moto / Sport

Interview : Jérôme Tangre, nouveau sociétaire du Team 18

Lors des derniers 24 H du Mans, le Team 18 des sapeurs pompiers accueillait un nouveau pilote dans son effectif. Jérôme Tangre intégrait le Team à la moto rouge pour les 2 courses de 24 H prévus dans le championnat. Le courant entre les 2 parties étant très bien passé, la collaboration se fera pour toutes les courses du championnat. Rencontré lors des 24 H du Mans, Jérôme nous en dit plus sur sa carrière et cette rencontre avec le Team 18.


Bonjour Jérôme. Pourrais-tu te présenter aux lecteurs de Caradisiac moto.


Je suis Jérôme Tangre et je suis professeur d'EPS à Drançy dans 93. Je fais de la moto depuis l'âge de 16 ans. Mon père faisait de la compétition quand j'étais jeune donc il nous transmis le virus à mon frère et à moi. Ca nous est venu comme ça.


Peux-tu nous résumer ta carrière ?


J'ai fait ma première course de piwi 50 à 6 ans avec Randy de Puniet. Lui avait gagné et moi, j'ai terminé au fond du classement. J'ai rapidement arrêté les courses en piwi 50 car j'ai connu quelques difficultés. J'ai continué à me balader sur les circuits et la coupe Cagiva m'avait bien plu. A 16 ans et avec l'aide de mon père, je me suis engagé dans cette coupe. J'ai fait de bon résultat tout de suite donc j'ai continué. Je termine 5e au général. Ensuite, j'ai roulé en 125 promosport mais j'ai connu beaucoup de casse moteur et chutes. C'est ce qui m'a fait passer au "4 temps" car l'entretien était plus facile. Je me suis engagé directement en 600 promosport. J'ai mis quelques années à m'y faire et en 2002, j'ai été titré en promosport 600. L'année suivante, j'intègre le junior Team pour l'endurance et un autre Team pour la vitesse en promosport 1000. Je termine 4e en promosport et je participe aux 24h avec Dietrich et Bouan (on fait 10 au mans, abandon au bol et à spa). Maintenant, je roule en championnat de France Superbike au guidon d'une Suzuki.


Interview : Jérôme Tangre, nouveau sociétaire du Team 18


Comment es-tu arrivé à faire de l'endurance ?


Ma première course d'endurance, je l'ai faite juste avant d'intégrer le junior Team. Infiny Team m'avait appelé une semaine avant le bol parce qu'ils avaient un pilote blessé. Au début, je n'étais pas très chaud pour l'endurance. J'avais à l'époque 21 ans et je me disais que je ferai ça quand je serais plus vieux. J'avais un peu cette image là de l'endurance. En plus, je courrais la finale la semaine qui suivait dans laquelle je jouais le titre. Je ne voulais pas prendre de risque mais je me suis dis que c'était peut être une occasion qui ne se représenterait plus donc j'y suis allé. Ca c'est bien passé puisqu'on termine 11e du général et 2e en stocksport. Au final, j'étais plutôt content et il vrai que l'endurance en France permet de se faire remarquer. Le titre plus une expérience en endurance m'ont ensuite permis de rentrer au junior Team.


Après pas ratée une seule édition d'endurance en France sauf 2005 à cause d'un accident de moto sur la route. Pour moi ça a été une année un peu difficile.


Comment s'est passé la rencontre avec le Team 18 ?


Au départ, je devais rouler avec le Team DAP 91 mais il ne pouvait pas repartir pour les 24 H du Mans. Je m'étais dit que je ne ferais pas cette course et je me concentrerai sur la saison de Superbike et là j'ai plusieurs Teams qui m'ont appelé. Et puis il y a eu l'appel de Stéphane Molinier, que j'avais rencontré à plusieurs reprises sur le championnat de France, pour me demander si cela m'intéressait de rouler avec le Team 18. Je ne connaissais pas très bien l'équipe même si j'avais déjà rencontré Olivier. C'est vrai qu'il a une bonne image avec l'esprit d'un Team familial et c'est tout de suite ce qu'ils ont mis en avant. Et c'est vrai que c'est l'image que je recherchais en endurance. Il y a eu des années où j'ai recherché la performance en roulant absolument sur une machine où il y avait tout dessus, la moto de Superbike en quelque sorte mais c'est une moto très difficile à exploiter. Du coup la pression n'est pas la même car on attend plus de nous quand on joue devant. Le Team 18, c'est vraiment l'esprit de famille, une vraie cohésion au sein de l'équipe, et c'est cela qui m'a vraiment plu. Le fait que toute une équipe aille vite et qu'on gagne en équipe, c'est ce que j'aime en endurance. La rencontre au pré-24 a été très agréable car j'ai retrouvé tout ça dans cette équipe très soudée. Ils m'ont accueillis très chaleureusement et c'était très agréable.


Interview : Jérôme Tangre, nouveau sociétaire du Team 18


Est-ce que le travail entre les 3 pilotes se passe bien ?


J'ai rencontré David ici et ça c'est vraiment très bien passé. Pour le moment, ça marche plutôt bien entre nous 3. Ce que ressentait l'un, les autres le ressentait aussi donc on a réussi à trouver un compromis pour les 3 pilotes en mêlant nos avis.


Tu devais courir pour le Mans et le Bol mais il paraît que tu pourrais rouler avec la 18 pour tout le championnat. Qu'en est-il ?


Effectivement, ça devrait le faire pour le championnat du monde complet. C'est vrai que cela c'est bien passé au pré-24 au niveau des chronos, des réglages. Et quand ils m'ont dit qu'ils participaient au championnat complet, je leur ai demandé si éventuellement il était possible de m'intégrer dedans car c'est une sacrée opportunité de pouvoir le faire. C'est la 1ère fois que je vais faire un championnat complet et je suis très content de le faire avec eux.


Interview : Jérôme Tangre, nouveau sociétaire du Team 18


Tu cours aussi en championnat de France Superbike sur une Suzuki. Vas-tu te servir de ce que tu engranges ici comme donnée pour ta moto Superbike ?


Ce sont 2 choses complètement différentes. Pour avoir roulé sur plusieurs motos en endurance, je n'ai jamais retrouvé les sensations d'une moto de vitesse. La moto d'endurance est beaucoup plus rigide, beaucoup plus lourde avec le réservoir de 24 L ou les accessoires. Du coup la moto ne se comporte pas du tout pareil. A l'inverse, les étriers de freins sont des Brembo sur la machine d'endurance, et ça freine beaucoup plus fort que l'origine. Cela fait pleins de petites choses qui font que les motos ne sont pas du tout les mêmes.


Pour illustrer, après les essais pré-mans, j'ai participé à la course de Ledenon et je ne me retrouvais plus sur ma moto. J'avais un meilleur feeling avec celle d'endurance parce qu'elle était plus rigide mais au bout d'un certain temps, ça revient et à la fin du WE de Ledenon, j'étais très bien sur la mienne. Il faut vite se réadapter dès que l'on change de moto, retrouver ses repères.


Malgré ces différences, tes chronos au Mans sont-ils équivalents ?


Pour l'instant, nous ne sommes pas revenus au Mans pour le Superbike mais les chronos sont à peu près similaires même si je roule un peu plus vite endurance. Mais quand on va y revenir pour la vitesse, ça devrait changer car les pneus ne sont pas les mêmes par exemple.


Interview : Jérôme Tangre, nouveau sociétaire du Team 18


Avec ce programme très chargé, comment arrives-tu à être sur tous les tableaux, notamment ton travail ?


Je m'organise avec la principale de mon collège pour valider un calendrier et reporter un maximum de cours pour pouvoir jouer sur les 2 tableaux. Et puis les collègues sont assez arrangeants d'autant que les cours d'EPS se déplacent facilement


Est-ce un hasard également que ton arrivée au sein du Team 18 concorde avec ta volonté de devenir sapeur pompier volontaire ?


En fait, dans mon cursus scolaire, je me suis posé la question de savoir si je continuais pour être professeur d'EPS ou si je me tournais vers les pompiers. J'ai finalement tenté ma chance pour être professeur mais je m'étais toujours dis que je ferai pompier volontaire un jour ou l'autre. Et c'est vrai que de tous les côtoyer, je me suis dis pourquoi pas tenter maintenant. Je suis donc allé voir la caserne juste à côté de chez moi et je me suis inscris pour les sélections. La prochaine doit être en juin.


Merci beaucoup Jérôme et bon courage pour tous tes projets.


Interview : Jérôme Tangre, nouveau sociétaire du Team 18


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire