Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Loïc Larrieu passe à l'enduro

Dans Moto / Sport

Interview : Loïc Larrieu passe à l'enduro

Loïc Larrieu disputait le titre de champion d'Europe MX 2 à Valentin Teillet en 2008 jusqu'à la mi- saison. En 2009, il finalise 13ème une première année en mondial MX 2, avec un podium au GP de France. L'année suivante la galère commence, casses moteur à répétition, manque de budget en 2011, espérant se relancer cette saison 2012 sur la 250 Husqvarna, des ennuis récurrents ne lui permettent de ne récolter que quelques minuscules points, bien loin de ses capacités.


Cet été après près de 2 mois sans roulage, il est appelé pour piloter la 250 Kawasaki Pro circuit de Roelants au GP d'Europe à Faenza. 8ème puis 9ème du jour (il y a pire pour un remplaçant) sur une moto qu'il découvrait seulement le vendredi, Loïc engrange en une après-midi plus de points que dans le reste de sa saison. Mais cette perf' ne sera pas suffisante pour lui offrir un guidon.


Alors pour 2013, le sudiste prend un virage à 180°, direction l'enduro. On espère que Loïc trouvera là une nouvelle voie, reste que l'on ne peut s'empêcher de voir ici un beau gâchis, Loïc Larrieu fait partie des pilotes capables d'accrocher un top 5 et un podium occasionnellement. Ils ne sont pas si nombreux.


Malgré ton bon GP d'Europe en Italie sur la 250 Kawasaki de Roelants, ça n'a pas suffi ?


Bé non, (fabuleux l'accent !) c'est vrai que cela c'était bien passé en Italie, la semaine suivante en Allemagne cela aurait du bien se passer aussi, sur le papier en tout cas, mais les faits de courses en ont décidé autrement, du coup, ils m'ont demandé d'attendre jusqu'à Lommel, pour savoir s'ils pourraient me prendre pour 2013.


Après Lommel ils m'ont dit que Monster voulait un pilote capable de monter sur le podium tous les week-ends, je ne pense pas encore cela réalisable pour moi l'année prochaine. Lupino avait déja signé pour 2013, il fallait un meilleur pilote. C'est en tout cas la version officielle que l'on m'a donné : « Monster met beaucoup d'argent, il faut être capable du podium tous les week-ends. »


Avais-tu des contacts avec d'autres teams ?


Rien de bien officiel, et quand chez Dixon ont su que Tonus partait, ils ont pris contact avec moi mais il était trop tard. Notre contact a été très bref, j'avais donné jusqu'au vendredi soir car le samedi je signais pour l'enduro. Chez Dixon m'ont bien rappelé le vendredi soir pour me dire qu'ils avaient une réunion le lundi avec Yamaha Europe, ils me demandaient d'attendre, mais je ne pouvais pas au risque de me retrouver avec rien une fois de plus ! Il aurait fallu que je sache plus tôt le départ de Tonus, chez CLS on n'a pas voulu me le dire parce qu'il y avait des histoires. S'ils me l'avaient dit dès Lommel j'aurais appelé Dixon, on aurait eu du temps.


Donc direction l'enduro en 2013.


Oui, je roulerais pour Husaberg, pour l'usine dans une bonne équipe, dans la catégorie Junior, avec au programme le championnat de France, le mondial et les classiques.


Tu penses te situer où dans cette nouvelle discipline ?


Franchement aucune idée, je n'ai fait qu'une épreuve et on ne peut pas appeler cela un enduro, c'était plus un sprint qu'autre chose, cela c'était bien passé, mais c'était chez moi dans le Sud, donc sur le sec. Je suis allé voir les deux dernières courses, les finales du France et du mondial, ça roule quand même fort, il y a un gros niveau. J'arrive en Junior c'est bien pour apprendre, je pense pouvoir faire quelque chose, cela me semble accessible, il faut juste s'adapter…


La direction que prend le motocross mondial, ça t'inspire quoi ?


Silence douteux !!! Je suis content d'en sortir … hormis d'être dans le top 5, et tous les ans sans se blesser, à la moindre blessure on te jette dehors, ou alors tu roules pour rien, cela devient l'enfer. Avec les déplacements outre-mer, les « taxes » sur les pilotes, les Teams ne payent plus les pilotes, ou que très peu, l'an prochain beaucoup de pilotes en seront de leur poche. Le concept d'aller rouler loin est sympa, mais il faut des moyens.


Le motocross mondial, c'est fini pour toi ?


Il y a de grandes chances, après on ne peut jamais dire ça, même si j'ai signé deux an en enduro, cela veut dire que si je revenais au motocross ce ne sera plus en MX 2, mais vu comment c'est parti il y a peu de chance que je revienne.


Merci Loïc, on suivra avec attention la suite de ta carrière.


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire