Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Louis Rossi dans les starting-blocks

Dans Moto / Sport

Interview : Louis Rossi dans les starting-blocks

Nous vous annoncions il n'y a pas si longtemps la signature de Louis Rossi avec le Racing Team Germany, les premiers essais ont été perturbés par la fraicheur locale, mais à Valence, Louis a pu prendre la mesure de sa FTR Honda (moto 3) qui n'était pas encore avec son moteur définitif.


Vinales et Oliveira ont roulé eux avec le moteur kit que Louis aura lors des prochains essais dans un mois.


Nous voulions savoir comment le Picard d'adoption avait assimilé le passage sur la 250 4 temps. L'occasion de revenir sur cette dernière qualif' de haut vol à Valence début novembre sur une piste pas encore bien sèche, tenant la pole jusqu'à quelques secondes de la fin de séance.


L'hiver pour Louis n'a pas été de tout repos, il a su regrouper autour de lui un grand nombre de partenaires lui permettant de trouver les budgets pour cette nouvelle saison.


Louis, ta dernière qualif' 125 à Valence, une qualif de rêve !


Une dernière qualif de rêve et j'espère la première d'une longue liste. (Rires) C'était vraiment bien de finir sur un coup d'éclat, nous avons profité des conditions, on a su être là, c'était en tout cas une belle récompense pour le tout travail qui a été fait pour une petite structure comme nous. Cela reste c'est certain gravé dans les mémoires.


C'était chaud sur la piste ce dernier tour !


C'est sûr que ce n'était pas évident, c'était très piégeux, (Imaginez une piste de 30 cm de large !) nous avions pris l'option de partir avec des slicks, pas évident mais on l'a fait, c'est que c'était possible. Nous n'avons pas pris la pole, ça c'est dommage, il s'en est fallu de peu, cela aurait été bien de l'avoir. (Une 1ère ligne n'est pas si mal)


Tu as roulé sur ta nouvelle moto, les premières impressions.


Le frein moteur n'est pas gênant, il n'y en a pas beaucoup. Nous avions encore le moteur d'origine, il faudra voir avec le moteur kit qui sera un peu plus comprimé. C'est moins puissant que la 125, au niveau du châssis, c'est incroyable, les pneus sont incroyables, on rentre dans les virages à une vitesse folle, c'est collé par terre, on prend de l'angle comme je ne pouvais pas l'imaginer. Avec des motos qui sortent à peine, les KTM sont à quelques dixièmes des records de piste, et avec la Honda et son moteur d'origine, je suis déjà plus rapide qu'avec l'Aprilia de l'an passé.


Une 250 est-elle plus « facile » qu'une 125 si exclusive ?


C'est plus facile pour rouler, la prise en main est facile, faire un chrono est plus facile avec une moto 3, mais rouler très très vite avec la moto 3 sera bien compliqué aussi.


Comment expliques-tu cette tenue de route extraordinaire ?


Je ne sais pas vraiment, les pneus y sont surement pour beaucoup.


Le poids de l'ensemble est un peu supérieur, ce surplus sur l'avant avec un moteur un peu plus lourd donne surement lui aussi un plus d'adhérence, c'est phénoménal. Ce qui est bien c'est que je me sens bien sur cette moto, ça donne envie de rouler vite. Regardes les photos de Jerez, ça prend de l'angle.


Après ce premier roulage, tu espères te situer où cette saison ?


Je suis là pour rouler devant, je me vois donc devant, je me suis préparé pour cela. Avec tout ce que l'on a mis en place, il faut que cela fonctionne. Maintenant nous allons attendre de voir ce que cela donne aux prochains essais avec la moto définitive, en Espagne nous étions disons 9ème au milieu des motos-kit, donc déjà dans le coup, les bons résultats et les podiums sont bien sur ce que l'on peut espérer. Avec tout ce que nous avons fait, comment ne pas nous souhaiter les meilleurs résultats possibles.


La prochaine échéance ?


La présentation de l'équipe et la moto à Soisson le 14 mars, un évènement unique pour moi, présenter tous mes partenaires, cela va se dérouler dans une abbaye, un beau monument avec le public, la presse.


Nous allons présenter nos ambitions, les gens qui vont m'encadrer toute l'année, un moment important pour moi, cela devrait être sympa.


Merci Louis, on te souhaite le meilleur.


Interview : Louis Rossi dans les starting-blocks


 


Interview : Louis Rossi dans les starting-blocks


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Allez Louis        :bien:        fais nous une belle saison, cette fois la moto semble bien plus compétittive que la 125 de l'année dernière 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire