Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Interview: Phil Read se livre au micro de Caradisiac...

Dans Moto / Sport

Interview: Phil Read se livre au micro de Caradisiac...

Après Giacomo Agostini, le deuxième invité vedette du 13ème Salon de la Moto de Limoges, Phil Read, a accepté de répondre à quelques questions malgré un emploi du temps chargé entre séances de dédicaces ou photos et autres sollicitations.


Bonjour Phil. On vous voit partout…(pas le temps de finir ma question)…


Non, pas partout. Mais je suis très heureux d'être venu ici pour ce fantastique évènement. J'apprécie beaucoup la France car j'y ai beaucoup de fans, même plus qu'en Angleterre.


Mais quel est le secret de votre jeunesse ?


Mon secret c'est de rester simple. J'ai beaucoup d'amis en dehors de la moto et j'ai une vie très agréable.


Quel est le meilleur souvenir de votre carrière ?


J'en ai énormément. Mais le dernier bon souvenir que j'ai, c'est lorsque j'ai gagné au Mans au guidon de ma Paton lors du Jack Findlay Mémorial (c'était en 2008, un an après la disparition du pilote australien NDR).


Interview: Phil Read se livre au micro de Caradisiac...


Quel regard porte t'il sur la catégorie Moto GP ?


Lorenzo est fantastique sur la Yamaha ; par contre, pour Ducati, c'est terrible.


Mais le problème, c'est Valentino Rossi ou Ducati ?


Valentino Rossi reste Valentino Rossi. Le problème vient principalement de la machine, et plus particulièrement du châssis et du train avant. Ces deux éléments sont dépassés et je pense que Ducati devrait développer une nouvelle fourche afin d'obtenir un meilleur équilibre. L'avant n'est pas adapté et je pense que l'usine devrait revoir sa copie et s'orienter vers des solutions comme celles qu'Eric Offenstadt a exploré dans les années soixante-dix, quatre-vingts. Mon fils court actuellement en Angleterre sur une Vyrus utilisant un train avant s'inspirant de la Bimota Tesi.


Que ressentez-vous aujourd'hui lorsque vous reprenez le guidon pour tourner sur un circuit ?


Ce n'est pas toujours facile car j'ai eu pas mal d'accidents, mais dès que je prends la piste, où que ce soit, j'essaye toujours de donner le meilleur de moi-même, pour faire plaisir au public et pour ma propre satisfaction également.


Souhaitez-vous rajouter quelque chose ?


Oui. J'aimerai dire à tous ceux qui pratiquent la moto que c'est quelque chose de formidable, mais de très dangereux, et qu'il faut être très vigilant sur la route car les automobilistes ne font pas toujours attention à nous. La vitesse, si vous voulez la pratiquer, c'est uniquement sur les circuits.


Merci Phil d'avoir accepté de m'accorder un peu de temps et à bientôt sur les circuits.


Merci beaucoup.


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire