Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview Stéphane Caut de Mantix: 9 questions avant d'en prendre plein les yeux...

Dans Moto / Sport

Interview Stéphane Caut de Mantix: 9 questions avant d'en prendre plein les yeux...

Stéphane Caut de Mantix, à qui l'on doit 2 DVD ( Supermoto French Connection et Supermoto Frenchies On Tour), bien connu dans le monde de la glisse et du supermotard, répond à nos questions.


Afin que l'on vous connaisse un peu mieux, peux-tu nous parler de "Mantix"?


  • Stéphane Caut (S.C): "Tout a vraiment commencé en 2005, lorsque Supermotard Mag m'a demandé de faire un DVD pour leur magazine hors série de l'été. A l'époque j'étais seul et j'ai fait avec les moyens du bord. Ensuite, Samuel Decout un ami d'étude qui se lançait dans la photographie avec une optique très proche de la mienne, a rejoint l'aventure. On s'est lancé dans un deuxième DVD autoproduit en 2006, l'année de lancement de « Mantix ». Nous faisons tous les deux de la recherche en écologie, très différente en effet des sports mécaniques, mais notre approche est aussi très différente. On essaie de faire ressortir le décor et le coté artistique de l'image.

Je pense que notre vision a plu et nous avons commencé à faire des projets dans des milieux très différents (sports mécaniques, sports extrêmes, documentaires animaliers….).


En 2008, nous sommes revenus pour un nouveau projet de DVD dans le Supermotard, mais cette fois-ci, j'ai demandé un coup de main à plusieurs amis qui maîtrisaient, par leur travail en parallèle, des outils intéressants (Mathias Gerhardt autoring et 3D, Gerald Ramanantsoa compositeur,


Xavier Cabaroque et Baptiste Casse cadreurs).


En gros, on représente un collectif avec chacun des compétences complémentaires et une super ambiance de travail. Cette année nous avons mis l'accent sur la photo pour les magazines, avec Ludovic Wrobel qui a agrandi l'équipe. Nos thèmes de prédilection sont la vulgarisation scientifique, l'environnement et les sports de plein air. Nous développons une approche artistique de l'image relatant des aventures fortes capables de toucher la sensibilité de notre public. Notre style est le fruit d'un savant mélange entre créativité et passion".


Interview Stéphane Caut de Mantix: 9 questions avant d'en prendre plein les yeux...


Pourquoi le choix du Supermotard et pas une autre discipline?


  • S.C: "Le choix du Supermotard est venu tout simplement par mon frère qui s'est lancé avec plusieurs copains dans cette discipline. J'ai commencé alors à les suivre sur les courses, à faire quelques films. De fil en aiguille, je me suis un peu inséré dans ce milieu avec même un passage où je roulais en Supermotard. Après il a fallu faire un choix entre rouler et filmer".

Les DVD sont filmés un peu comme pourrait l'être un clip, pourquoi ce choix?


  • S.C: "Je pense qu'il est très difficile avec peu de matériel et de moyens financiers de réaliser un vrai documentaire. L'option du petit clip me semble beaucoup plus appropriée à la discipline.

Je voulais rester dans un style un peu fun et extrême comme les vidéos de VTT ou de ski. Cette discipline reste encore peu connue et pour accrocher les gens, il faut du condensé et de belles images bien montées."


Il y a un réel sentiment d'intimité entre vous et les pilotes, comment cette complicité est-elle venue?


  • S.C:" La complicité est venue avec le temps. On n'a jamais cherché à s'imposer.

Interview Stéphane Caut de Mantix: 9 questions avant d'en prendre plein les yeux...


On essaie vraiment de respecter énormément les pilotes et de s'intéresser à eux en temps que personne et non en temps que star du Supermotard : Qu'un pilote soit champion ou non, cela nous est égal, et je pense qu'ils apprécient.


Ils ont bien compris qu'on ne se prend pas la tête et que c'est une passion. Par exemple, on dort en tente sur les circuits pour profiter des soirées et vivre les week-ends de course à temps plein. En plus, nous avons tous un travail en parallèle qui n'a rien à voir avec la moto. Les pilotes aiment bien discuter d'autre chose que de moto sur les circuits, ça leur change un peu. Certains sont devenus vraiment des amis que l'on voit en dehors des courses".


Combien d'heures de rush y a-t-il pour un DVD?


  • S.C: "Ouh la la… je préfère pas trop compter. C'est simple pour un week-end de course, nous passions une quinzaine de cassettes, soit environ 8 heures de vidéo. Dans le dernier DVD, il y a 7 courses et 3 bonus, donc ça fait environ 80 heures".

Interview Stéphane Caut de Mantix: 9 questions avant d'en prendre plein les yeux...


La musique colle très bien aux images, comment s'est fait le choix? A-t-il été difficile?


  • S.C: "La musique fait une grande partie de la réussite d'un DVD actuellement. Malheureusement pour les petites productions, c'est très difficile de pouvoir se payer des titres de grands groupes. Alors il faut passer par des connaissances et des passionnés.

Sur des sites libres de droits, il y a beaucoup de choses… mais très peu de bien. Alors cela nécessite beaucoup d'heures d'écoute. Quand je choisis une musique c'est qu'elle a un truc particulier, qu'elle est capable de mettre une ambiance pour celui qui regarde la vidéo et j'imagine déjà les images dessus".


Combien d'heures de travail au total pour un DVD?


  • S.C "Tout dépend jusqu'où tu remontes. Pour le tournage c'est assez simple. Nous étions deux voire trois sur tous les déplacements, environ un mois de tournage. Ensuite, il y a la réflexion et la réalisation du menu (qui pour nous est important), environ une bonne semaine. Enfin le choix

des musiques et le montage qui prend plus d'un mois à temps plein. C'est environs 3 mois étalés sur l'année".


Que signifie "Mantix"?


  • S.C: "« Mantix » n'a pas vraiment de signification. Au début, nous avions un peu pensé à la mante religieuse (l'animal) comme logo. Nous faisons de la recherche en écologie (notre vrai travail!) et nous voulions avoir un rappel à ce sujet.

Interview Stéphane Caut de Mantix: 9 questions avant d'en prendre plein les yeux...


Alors nous sommes partis sur son nom latin « Mantis ». Mais au moment de déposer le nom, il y avait déjà une boite qui portait ce


nom. Il a fallu faire un changement et Mantix s'est imposé. Maintenant sur les paddock on entend souvent « Mantix, les rois du X » c'est plutôt marrant même si nous n'avons rien à voir dans ce type de réalisation!".


Y a-t-il un prochain DVD de prévu?


  • Cette année, nous n'avons pas fait de projet vidéo. C'est tellement difficile d'obtenir des autorisations en France, que franchement c'est démoralisant. Surtout que la discipline ne rapporte rien et faire un DVD fait plutôt perdre de l'argent qu'en gagner. Les gens ne comprennent pas que pour faire monter une discipline il faut du visuel et que c'est ça qui apporte des sponsors, qui vont ensuite permettre de bien développer les choses. Mais ça, va le faire comprendre à certains!

Donc probablement pour 2011 nous allons faire un projet. Si c'est trop compliqué sur le championnat français nous irons ailleurs pour les images de course. Mais nous ferons aussi plus de trips dans de beaux endroits pour travailler la qualité et le coté artistique de l'image.


Nous connaissons bien les pilotes qui sont demandeurs et prêts à faire des choses, histoire de s'amuser un peu et en même temps, redonner de la couleur à leur discipline".


Contact lecteurs


  • www.mantix.fr
  • www.facebook.com/home.php?#!/pages/Mantix supermotard/138501852832593
  • contact@mantix.fr

Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire