Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview : Steven Frossard, vainqueur du GP de Suède et prétendant au titre mondial

Dans Moto / Sport

Interview : Steven Frossard, vainqueur du GP de Suède et prétendant au titre mondial

Steven Frossard a gagné son premier GP en Suède il y a dix jours, il est venu au championnat de France de motocross Elite à Iffendic pour prendre des points afin de garder la tête du championnat. Steven avait une telle avance qu'il a fait l'impasse sur deux épreuves sans quoi, il serait titré.


En terre Bretonne, c'était visible que Steven roulait à l'économie, un rythme très différent des courses à Ernée quelques semaines plus tôt.


Il fallait bien recueillir les impressions du dernier vainqueur de GP MX 2, la fin de la 3ème manche était le bon moment. Steven n'a pas caché d'avoir roulé en sécurité maximum.


Second à égalité de points avec Ken Roczen en mondial, Steven a 83 points de retard sur Marvin Musquin, c'est énorme, il reste 10 manches pour revenir, mais un GP complètement raté de Musquin peut changer la donne, mais c'est pas évident vu la régularité du pilote KTM.


Interview : Steven Frossard, vainqueur du GP de Suède et prétendant au titre mondial


 


On a vu sur la piste aujourd'hui que tu ne faisais pas le maximum, de loin, tu es venu pour sécuriser le championnat.


C'est vrai que moi, je ne suis pas venu pour faire le fou, j'ai plutôt assuré mes courses, c'est vrai que je manque un peu de motivation en championnat de France, c'est vrai que je ne me donne pas à 100 %. Je préfère garder mon énergie pour le championnat du monde et faire des belles courses comme j'ai fait lors des derniers GP.


Le championnat de France a de l'importance pour CLS ?


A la base, je suis là pour le championnat du monde, c'est mon principal objectif. Pour le team, l'Elite, c'est super important bien sûr, c'est pour cela que je suis ici, je le fais surtout pour le team et en partie pour moi, et j'irai à la dernière pour assurer mon titre.


C'est Valentin qui reste derrière toi, avec tes deux absences, il te faut marquer des points.


Oui, là aujourd'hui, j'ai assuré mes 3 manches, j'ai roulé à 70 %. Le terrain est dangereux, ça glissait vraiment beaucoup, j'ai vraiment pas voulu prendre de risque pour me blesser, surtout que j'ai toujours une entorse au pouce qui me fait encore mal quand je roule, alors j'ai vraiment assuré mes courses.


Dimanche dernier, tu as eu la Marseillaise pour toi en Suède, un grand moment j'imagine !


Pour moi, c'était exceptionnel de gagner un GP, surtout que ça fait un moment que je passe juste à coté, pour le team c'était top, pour mes parents et pour moi, ça me motive beaucoup.


Au fur et à mesure que les GP passent, ça se passe de mieux en mieux, j'espère que je vais pouvoir finir sur le podium et pourquoi pas gagner.


Ca roule vraiment très vite les quatre premiers, c'est impressionnant.


Oui, on est quatre à rouler vraiment dans le même rythme, ça fait de belles bagarres, ça roule vraiment très très vite puisque certains GP on roule plus vite que les 450.


Quand on vous regarde à l'écran, on vous voit à l'image à 110 %, les motos bougent beaucoup, moins Marvin qui donne un pilotage plus coulé.


Ben, en Suède, non, Marvin, je le vois rarement rouler comme ça, il se faisait des frayeurs, alors que d'habitude il roule coulé. Mais Marvin, il par toujours en tête, donc il fait ses traces, il va où il veut, alors que lorsque un pilote est devant nous, on nous impose des traces, on est obligé de changer de traces, c'est beaucoup plus difficile.


Avant que la moto de Roczen ne lâche en première manche en Suède, il était juste derrière toi, on se demandait comment ça allait finir.


Ca allait, c'est plus en Lettonie où ça allait le plus vite, c'était vraiment difficile, la deuxième manche que l'on a fait à trois. C'est vrai que lorsque l'on part tous les quatre devant, il y a un rythme, si on fait une faute, on perd vite du temps, c'est fini.


Te voila 2ème du mondial, Marvin est loin, à la régulière, ça semble difficile.


Oui à la régulière ce sera difficile, mais bon, on verra.


Tout peut arriver, on te souhaite une bonne fin de mondial, merci Steven.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire