Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

L'ACEM préconise le 2 roues motorisés en ville

Dans Moto / Pratique

L'ACEM préconise le 2 roues motorisés en ville

Fin novembre, l'ACEM s'est réunie à Bruxelles afin de trouver des solutions et des innovations pour aider les villes à régler les problèmes liés aux problèmes de circulation et de parking des véhicules. Cette conférence sur la « mobilité urbaine" était l'occasion pour l'ACEM de faire la promotion du 2 roues motorisés (2RM) afin d'obtenir une meilleure qualité de vie en ville. Dans le contexte du Livre Vert de la Commission Européenne sur la mobilité urbaine, l'ACEM a invité des experts et des décideurs politiques pour débattre des défis comme réduire la pollution en ville, améliorer les déplacements... La conférence, présidée par Malcolm Harbour, a été suivie par la direction de l'ACEM, les fabricants et les membres des associations nationales, des institutions européennes, les villes et les acteurs des transports.


Stephan Pierer, récemment élu président de l'ACEM et Directeur de KTM a insisté sur le rôle des 2 RM dans les transports urbains. "L'industrie du motocycle est en train de montrer une grande capacité d'innovation et d'offrir de nouvelles solutions techniques telles que l'électrique, l'hybride, l'hydrogène ou les moteurs à faible friction. La mobilité urbaine est une grande chance pour nous et nous sommes prêts à travailler avec la commission européenne pour trouver de nouvelles solutions durables."


BMW a présenté un C1 électrique. Honda a développé un moteur à faible friction et un système de cylindre variable. Piaggio a déjà sorti un scooter MP3 hybride. Yamaha quant à lui a montré des Cyclomoteurs électiques et à pile à combustible. Avec ces nouvelles technologies, les 2RM vont, dans un proche futur, contribuer à réduire les émissions de CO2, réduire la consommation d'essence et diminuer les temps de déplacement.


Zoltan KAZATSAY, Député et Directeur Général de la commission transport et énergie de la commission européenne, a ouvert la conférence en présentant le Livre Vert sur la mobilité urbaine et a décrit les défis des 2RM. Bertrand-Olivier Ducreux a présenté le résultat positif d'une étude menée par l'ADEME. Plutôt orientée sur Paris, elle comparait les émissions entre les 2RM à la norme Euro3 et les voitures à la norme Euro4 dans une utilisation réelle. La dernière présentation de Sylvain Haon et Fabio Nussio de l'agence sur la mobilité à Rome, a donné une idée des besoins des villes européennes avec une analyse du traffic dans Rome.


Comme montré par le secrétaire général de l'ACEM, les déplacements linéaires sont progressivement remplacés par des usages multiples et des destinations multiples. C'est vrai pour les entreprises tout comme pour les loisirs. Les 2RM sont une réponse précise pour les citoyens qui demandent à mieux utiliser les infrastructures. Ils ont aussi un faible impact sur l'environnement et commencent à être utilisés par les services publics. L'ACEM supporte aussi des innovations pour la sécurité routière. L'ACEM et les principales villes européennes doivent développer des partenariats et coordonner leurs actions avec une réelle volonté et l'aide de la commission européenne.


Le Président Pierer conclut en indiquant que les produits extra-européens à bas prix qui entraient sur le marché ne donnaient pas entière satisfaction en matière d'émission et de sécurité. Il appelle la commission européenne à considérer ceci, non pas comme un risque pour l'industrie européenne mais seulement pour la santé des citoyens.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire