Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

La mini moto, l'ennemi public numéro un?

Dans Moto / Pratique

La mini moto, l'ennemi public numéro un?

C'est en tout cas ce que peut laisser penser l'actualité du moment, et force est de constater que de nombreux accidents (quelquefois mortels) ont eu lieu ces dernières semaines. A la vue des prix de ces mini-motos, il est tout à fait compréhensible que les ventes font "un carton", et que ces petites machines se multiplient à un rythme fou, les élus des grandes villes de France perdant petit à petit le contrôle sur cet effet de mode.


Les discussions sur le sujet vont bon train, et il n'est pas impossible qu'une loi interdisant la vente de ces engins soit votée. Mais nous n'en sommes pas encore là, et pour essayer de remédier à la situation actuelle, plusieurs villes vont engager des formateurs afin d'initier et d'expliquer aux usagers les dangers de l'utilisation d'une mini-moto, en les invitant par exemple a piloter leur machine en forêt ou dans des endroits sécurisés. Pour information, sachez que depuis mars 2007, il est interdit de circuler sur la voie publique en mini-moto, et que l'amende s'élève à la bagatelle de 1500 € (le double en cas de récidive).


La mini moto, l'ennemi public numéro un?


A Vénissieux par exemple, dans la banlieue lyonnaise, un arrêté municipal interdit leur usage dans les parcs et les squares, et Pascal Buchet, maire de Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) a demandé mi-juillet au Premier ministre et au Président une règlementation des conditions de vente, voire une interdiction. Dans cette ville, c'est en moyenne une mini-moto qui est confisquée chaque semaine par les pouvoirs publics. «Après la confiscation de leur engin, ils en achètent un nouveau dès le lendemain», déplore M. Buchet.


Les prochains mois devraient être déterminants quand à l'avenir de ces machines. Dans l'attente de probables nouvelles règlementations sur leurs utilisations, il est conseillé aux usagers de se renseigner auprès de leur commune pour piloter leur mini-moto en toute légalité.


Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Rebelle mais logique, aussi. Ces petites machines sympa n'ont pas leur place sur la voie publique (Hors normes). Mais plutôt que de bêtement interdire, que les autorités favorisent plutôt des activités en zones sécurisées. Compétitions les week-end sur parkings de grandes surfaces (Hyper, marchands, etc...) avec l'accord des directions et pourquoi pas y faire leur propre promo/kermesse par la même occasion. Tout le monde y trouverait son compte, sa sécurité et son fun. Que les proprio de ces petits engins aussi bruyants que invisibles s'organisent en associations (Via le web?) pour en discuter avec leurs municipalités et un "gentleman agreement" viendra plus facilement ;-) > La crevette qui sait nager en eau peu profonde ne craint pas le dragon (Lao Tseu) <

Par Anonyme

salut pour remédier au probleme, ces moto étant normalement destiner a la compétition, l'acheteur devra obligatoirement fournir une licence ffm pour pouvoir l'acquérir, cela épurera le marcher, c'est simple est éfficace

Par Anonyme

Reglementer, toujours reglementer!!! En avez vous fini avec cette mentalite aujourd'hui adoptee par tous les maires de France, c'est a dire du principe de precaution? C'est debile a un plus haut point! Cela fini que le citoyen lambda qui n'a pas de fric, qui arrive en ayant economise a s'acheter un produit que l'on a remue sous son nez pour l'appater (allez y consomer!), ne pouvoir s'en servir, car on demande toujours des permis, des autorisation, des assurances bidons (quand vous en avez un stock, a quoi servent les autres?), bref, plus personne n'est libre! Tu reste chez toi tu regarde la merde de canal plus, que l'on te vend la peau des fesses, n'oublie pas le redevance, et c'est tout.  Desole, moi je m'insurge contre toutes formes de controles qui deviennent totalitatistes, contre les principes de precautions. Je pense que la vie, mais oui la vie, vaut le coup de prendre quelque risques...Sinon ne sors pas de chez toi, tu pourrai recevoir une tuile! A quand le permi pour avoir des tuiles sur la maison? Non plutot, a quand avoir le permi pour chasser les cons de la planete(deputes, senateurs, maires, ministres, presidents)

Par Anonyme

interdir la mini moto ,a quoi bon ,pour enfraindre les loi ,la drogue est interdite et des gen en consomme malgre la loi , la mini moto est un sport .il faudrai arreter tout les sport alor ?,areter avec votre mentaliter debile .si vous n'aimer pas ni faite pas atention .

Par Anonyme

La mini moto, un sport??!  Alors, on peut considérer que le billard est un sport, les fléchettes aussi, pareil pour le scrabble etc etc etc:confused::ange:

Par Anonyme

Mini moto "pour les enfants" oui, mais que deviennent les autres enfants qui les sentent tourner autours d'eux en pleine résidence! Que font les parents? C'est de l'inconscience. De plus, le bruit du moteur est pire que celui d'une tondeuse à gazon! Si elles sont destinés pour un usage "professionnel" pour des apprentissages, elles devraient être vendues à des professionnels, pas à des parents inconscients! Je suis moi-même horifiée de voir des jeunes de 8 à 16 ans tourner le soir dans les rues! Le soucis, ont appele la police et les parents se plaignent de les voir débarqués? où va-ton? Un sport? Sur circuits alors!    

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire