Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Les Zones à Circulation Restreinte vont nous en faire baver

Dans Moto / Pratique

Les Zones à Circulation Restreinte vont nous en faire baver

Mine de rien, depuis le 1er juillet, la donne a changé sur les axes routiers français. Plus particulièrement, notre façon de nous déplacer dans les villes ne sera plus comme avant. L'écologie était jusque-là une belle idée qui vient d'entrer dans notre dure réalité en limitant notre droit d'aller et de venir et en allégeant notre portefeuille. Le tout sans oublier les bonnes mesures coercitives que sont les amendes.


Rappelons la donne : après l'interdiction des autocars et des camions les plus polluants à la mi-2015, les restrictions de circulation concernent désormais les voitures de particuliers – essence ou diesel – immatriculées avant le 1er janvier 1997, les utilitaires mis en service avant le 1er octobre 1997 mais aussi les deux-roues motorisés mis en circulation avant le 1er juin 1999.


Ces véhicules n'ont plus le droit de rouler à Paris entre 8 heures et 20 heures en semaine, hors périphérique et bois. Pour discriminer et stigmatiser, des vignettes de couleur sont maintenant disponibles directement sur Internet au prix de 4,50 €.


Là-dessus le décret sur l'accès aux zones à circulation restreinte est sorti. Concrètement, si un poids lourd ou un véhicule 8 places non autorisé circule dans une ZCR, son conducteur peut être sanctionné d'une amende de 4e classe, soit de 135 euros. Pour le conducteur d'un deux ou trois roues, d'une voiture ou d'un utilitaire léger, le montant de l'amende est de 68 euros. Le même décret précise que cette sanction est valable pour la circulation mais également pour le stationnement d'un véhicule non autorisé dans une ZCR.


Les contrôles ont démarré vendredi 1er juillet, avec une phase pédagogique et informative. Les verbalisations débuteront le 1er octobre, avec les amendes de 35 euros à partir de la vérification de la carte grise, puis de 45 euros à partir du 1er janvier 2017, quand les vignettes seront obligatoires.


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Il ne faut pas oublier que la municipalité est responsable de la pollution supplémentaire par augmentation des embouteillages. Non seulement elle a fait exprès de ne pas fluidifier la circulation par l'amélioration et l'augmentation des infrastructures routières pour respecter une population croissante, mais de plus elle a supprimé de nombreuses voies qui amélioraient et fluidifiaient la circulation des personnes. Elle continue de pousser les gens dans des bus qui polluent souvent plus que les voitures pour chaque personne transportée, ou dans des métros plus pollués en particules que les avenues les plus polluées (parfois 10 fois plus de particules fines que la normale en surface). La municipalité méprise les personnes qu'elle réprime ainsi. Elle ne donne pas de compensation à ceux qu'elle prive de liberté de circulation; une compensation aurait été de leur fournir un moyen de transport équivalent à celui que la municipalité leur prend: voiture d'occasion moins polluante,..., ou un moyen de faire moins polluer  leur voiture: comme le montage de filtres antipollution. Mais le totalitarisme est là.

Par Anonyme

Savez vous qu'en Allemagne, qui n'est pas la plus en retard en matière d'écologie, les motos ne sont pas concernées par les limitations de circulation dans les zones protègées, et ce depuis 2007... voici le texte traduit par mes soins (je suis bi-national) qui ressemble à s'y méprendre au texte français: dérogation pour les véhicules pour handicapés, les engins de travaux, la police, l'armée, ...les véhicules de collection (merci Mr Dassaut et sa fiat 500), mais les 2 roues n'y sont pas!... règlements fédéraux uniformes Extrait de la trente-cinquième ordonnance mise en œuvre de la Loi fédérale sur la pollution 
(Règlement sur l'identification des véhicules à moteur avec une faible émission de polluant - 35. BImSchV) (. Federal Law Gazette I, n ° 46, p 2218e) Du 10 Octobre 2006, modifié par l'article 1er du règlement 5 Décembre de 2007 (BGBl. I, no. 61, p. 2793), entrée en vigueur le 8 Décembre 2007 

Annexe 3 (§ 2 par. 3) 
   Dérogations aux obligations de la vignette d'identification environnementale. conformément au § 2 par. 1 

   Les véhicules suivants sont également exemptés de l’interdiction de circulation § 40 par. 1 de la loi fédérale 
 que le « Pollution Control Act » a également exclu même si elles ne sont pas marqués avec une vignette d'identification conformément au § 2, paragraphe 1: 
   1. engins mobiles, 
 2. machines de travail 
 3. tracteurs agricoles et forestiers, 
 4. à deux et trois roues, 
 5. ambulances, voitures médicales avec l'identification appropriée «urgence médicale» (conformément au § 52 para.6 Règlement sur la délivrance de permis de la circulation routière). 
 6. Les véhicules à moteur, qui poussent , entrainent les gens, les véhicules pour handicapés ,ou gravement handicapées, aveugles conformément au § 3 par. 1 no. 1 à 3 du règlement "aG", "H" ou " démontrer BI " 
 7. véhicules pour des droits spéciaux au titre du § 35 du Règlement de la circulation routière peuvent être pris 
dans le même cadre. 8. Les véhicules de troupes non allemandes des États ne faisant pas partie du  Traité de l'Atlantique Nord, résidant dans la coopération militaire en Allemagne, à condition qu'ils soient utilisés pour des voyages pour des raisons militaires urgentes, 
 9. véhicules civils qui sont utilisés pour le compte des forces armées, dans la mesure où il est des voyages d'urgence pour remplir des obligations légales de la Bundeswehr, 
 10. Oldtimer (conformément au § 2 no. 22 du règlement d'immatriculation des véhicules), un indicateur conformément au § 9 par. 1 ou § 17 diriger le règlement d'immatriculation des véhicules, ainsi que des véhicules dans un autre État membre de l'Union européenne, une autre partie à la Accord sur l'espace économique européen ou de la Turquie sont autorisés, à condition qu'ils soient conformes à des exigences équivalentes. 

   Chaque municipalité ou  ville peut autoriser des exceptions à une interdiction sans vignette environnementale. Les véhicules de type spécial comme les  quads et trikes ne sont pas couverts par la loi sur les émissions polluantes en général. C’est essentiel ici car ce véhicule est immatriculé. Ceci a été réalisé ici surtout pour qu’il soit considéré comme une une moto et donc pas comme un véhicule qui pourrait être dans l’obligation de porter la vignette d’identificationj. Les quads et trikes ont une immatriculation de voiture, mais n’entrent  pas dans la réglementation de la vignette. 

   Règle de base: les véhicules à 2 et 3 roues ne reçoivent pas la vignette et peuvent malgré tout entrer dans les zones environnementales allemandes. 

   Quads font partie de la catégorie de véhicule L assigné et ne nécessitent donc aucun badge environnemental. Traduction :  A. Maier antoineottomaier@free.   texte original; https://www.umwelt-plakette.de/en/infos/ausnahmeregelungen.html diffusion  autorisée et même conseillée

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire