Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto 2 - Interview Hervé Poncharal: " On a tiré dans la fenêtre !"

Dans Moto / Sport

Moto 2 - Interview Hervé Poncharal: " On a tiré dans la fenêtre !"

Trois jours de test programmés à Valence et finalement seulement quatre heures de piste consommées, dans l'après midi de la dernière fenêtre de tir laissée par la météo à ceux qui avaient fait le déplacement, soit Aprilia, BMW et Ducati pour le mondial Superbike et Pons Kalex avec Tech3 pour le Moto 2. Nos Français ne s'en sont pas trop mal tirés puisque leur patience a été récompensée par la dextérité d'un Yuki Takahashi loué par un Hervé Poncharal raisonnablement optimiste sur la bonne forme de son dernier né nommé Mistral 610:


« C'était le troisième roulage de la moto et l'on peut dire à présent que nos soucis de dribble apparus au début ont été résolus » nous a ainsi déclaré le Président de l'IRTA soulagé.


Quels ont été les chronos enregistrés ?


On est dans le rythme. Yuki a fait un excellent 1'37 5 et De Rosa a été à peu près une seconde plus lent. A ce que l'on a pu enregistrer, Gadea sur la Kalex-Pons était à 1'39.3. C'était notre seule référence sur la piste puisque le team Aspar n'avait pas fait le déplacement avec le châssis RSV.


D'un peu plus, l'expédition de Valence était un coup d'épée dans l'eau, au propre comme au figuré !


Les deux premiers jours c'était pluie et froid. Le troisième, on a eu une accalmie et les pilotes ont bossé de 14h00 à 17h00 dans des conditions, disons, acceptables. Mais rien ne vaut la piste et on a récolté de bonnes données, surtout grâce à Yuki.


Moto 2 - Interview Hervé Poncharal: " On a tiré dans la fenêtre !"


Takahashi est donc une bonne recrue ?


Excellente même, on est très content. Il est très pointu, sensible, rapide, on a beaucoup avancé grâce à ses indications. Il constate, indique et ce qu'il modifie va dans le bon sens. Tout est confirmé par la télémétrie et comme De Rosa est aussi rapide, mais moins expérimenté sur le quatre temps, on peut croiser les solutions. On a deux pilotes homogènes et pas un seul qui tire l'équipe pendant que l'autre amène le budget comme on peut le voir ailleurs.


La Mistral 610 a donc le vent en poupe ?


C'est trop tôt pour dire qu'elle va mettre un courant d'air à tout le monde, mais le châssis évolution a résolu pas mal de défauts de jeunesse. On peut regarder les choses de manière sereine à présent. La vraie confrontation aura lieu à Barcelone du 17 au 19 février. Une grande majorité du plateau sera là, avec les 125. On pourra alors vraiment se situer. Sinon, l'équipe rentre de Valence puis sautera dans l'avion pour la Malaisie aux fins d'assurer les premiers tests du Moto GP à Sepang. Vers le 8 février, je te donnerai des nouvelles fraiches et notamment de la Commission des Grands Prix !


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire