Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto 3 – Grand Prix de France : Fabio Quartararo est attendu au tournant

Dans Moto / Sport

Moto 3 – Grand Prix de France : Fabio Quartararo est attendu au tournant

N'en déplaise aux Di Meglio, Baz, Masbou, Danilo, Louis Rossi et même le leader du championnat Moto2 Zarco, c'est bien le Français Fabio Quartararo qui sera attendu au tournant d'un Grand Prix de France qui ouvrira ses hostilités dès ce vendredi. Ce n'est pas non plus faire injure à ses compatriotes qui sont d'authentiques champions de constater que c'est bien ce tricolore de 16 ans qui focalisera l'attention. Et ce n'est pas sa dernière attaque à la hussarde de Jerez qui a refroidi notre bonhomme.


D'ailleurs, sur cette initiative pour rafler la victoire du Grand Prix d'Espagne de la spécialité, le pilote Estrella Galicia insiste : « à Jerez, je voulais vraiment gagner et j'ai tenté le tout pour le tout. J'aurais pu assurer ma place sur le podium mais je voulais plus. Mon freinage a été trop tardif, je suis parti en glisse et je n'ai pas pu totalement me rattraper. On peut me mettre mille fois dans la même situation, je pense que mille fois je tente cette attaque."


Moto 3 – Grand Prix de France : Fabio Quartararo est attendu au tournant


Voilà qui en dit long sur la détermination du personnage : « le circuit du Mans est différent de ceux où nous avons roulé. C'est un tracé qui est connu pour être de type stop and go. Nous n'avons pas beaucoup roulé sur ce circuit, uniquement lors de la course de l'an dernier dans le FIM CEV et ça ne s'était pas mal passé. Le Circuit du Mans a plusieurs chicanes que je trouve très intéressantes. Je crois que ce sera un Grand Prix animé, où je vais pouvoir compter sur beaucoup de gens que je connais à mes côtés et c'est toujours un plus. »


« C'est vrai que l'Espagne est le pays où j'ai pu concrétiser mon rêve. Cela n'empêche pas que la France reste mon pays. Je me sens 100% français, mais je ne peux pas ignorer que c'est l'Espagne qui m'a permis d'en être là où je suis actuellement. »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire