Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Ducati: Claudio Domenicali répond à Carmelo Ezpeleta

Dans Moto / Sport

Moto GP - Ducati: Claudio Domenicali répond à Carmelo Ezpeleta

L'avis tranché d'un Carmelo Ezpeleta qui a déclaré l'état d'urgence d'un Moto GP dont il a renoncé à provoquer les états-généraux par lassitude vis à vis des constructeurs, ne pouvait que susciter la réponse de l'un d'eux dans les plus brefs délai. Et ce d'autant plus que tout se passe à Madonna Di Campiglio, lieu ou Ferrari et Ducati font leur show. Le directeur du blason de Borgo Panigale, Claudio Domenicali s'est donc chargé de la besogne en émettant une expertise tout aussi limpide :


« Si le Moto GP ne devient que du CRT nous serons contraints à partir » a ainsi formulé le transalpin qui ne fait que souligner une évidence puisque Ducati n'a pas en magasin un quatre cylindres dérivé de la série à proposer. Le Superbike se conjugue en effet sur le mode twin. « Il est difficile de contrôler les coûts dans un championnat qui permet le développement technologique et qui voit la participation du plus grand fabricant de motos au monde » poursuit l'intéressé qui omet néanmoins de préciser dans sa démonstration qu'il ne reste plus que trois de ces constructeurs et que ces derniers ont forcé sur l'ingrédient progrès, jusqu'à faire exploser les coûts.


Alors quelle solution ? « Nous réfléchissons à des solutions alternatives » assure l'homme de Ducati qui avoue en même temps que les réflexions sont pour l'instant individuelles. Chaque marque a donc sa propre vision des choses, une cacophonie qui a justement usé un Carmelo Ezpeleta au pied du mur et qui s'est fixé jusqu'au mois de mai prochain pour tourner une page de l'histoire de l'élite. Les pistes Ducati ? « Jouer sur l'échelle des poids en fonction des résultats, limiter les essais de l'équipe dominante. » Pourquoi pas ?


« Je pense que le championnat a intérêt à maintenir, même avec une limitation des coûts, le développement des moteurs prototypes.” assène Domenicali. Et pour cause, sans prototype, point de motos rouges sur la grille. Mais aussi de clients qui font le nombre sur la grille de départ. De quoi motiver des négociations séparées avec la firme transalpine ?


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Ducati a fait un 4 cylindres pour la desmo 16 en série.

Par Anonyme

 Limiter les essais de l'équipe dominante? quelle bétise!!!  Diminuer les coûts? certes une bonne idée mais si c'est pour remplacer les protos par des machines tirées du WSBK quel est l'intérêt d'avoir un championnat MGP et un championnat SBK. A trop vouloir en faire Ezpeleta va conduire la MGP à sa perte: les courses SBK sont devenues plus intéressantes que celles de MGP....alors il n'y a qu'un pas.

Par Anonyme

Rossi va encore glisser, et avec ses pneus à clous, il risque de crever

Par Anonyme

 La desmo16 est une réplique  de DESMOSEDICI DE GP (même architecture du moteur de ses composants, du cadre, de la géométrie,etc), mis à part les materiaux, afin de durer plus longtemps. Ce n'est donc pas une Ducati de série, qui aurait pu revenir en gp sous forme de CRT. ps: c'est comme si Yamaha mettrait sur le marché une M1 de série à 50000 € avec la distribution pneumatique, et tout le toutim, pour après pretendre la faire revenir en gp sous l'appelation de CRT.

Par Anonyme

Rosi reconvertit dans les course sur glaces!!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire