Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP: La Dorna voudrait-elle prendre ses distances avec le MSMA ?

Dans Moto / Sport

Moto GP: La Dorna voudrait-elle prendre ses distances avec le MSMA ?

D'un côté un organisateur, la Dorna, en qui la FIM a fait confiance pour gérer sa vitrine Moto GP qui se veut l'élite de la vitesse moto. De l'autre, le MSMA, soit la commission des constructeurs qui n'est pas la dernière à donner son avis sur la réglementation technique au sein d'une Commission des Grands Prix dans laquelle le collectif des écuries, l'IRTA, essaie de faire entendre sa voie.


Voilà schématiquement la structure politique du Moto GP. Avec pour résultat jusque là, quatre constructeurs et dix sept motos sur la grille de départ, lorsque tout va bien. Avec aussi l'avènement d'un spectaculaire Moto 2 motorisé par Honda qui devra démontrer néanmoins sur le long terme sa capacité à former les champions de demain, et le projet d'un Moto 3 monocylindre quatre temps qui mettra en terre l'actuelle GP 125 deux temps.


Une conjoncture qui ne semble pas si idéale que ça car Carmelo Ezpeleta a laissé entendre qu'il cherchait un homme en mesure de tenir tête techniquement aux constructeurs. Et les confrères de Motomatters.com l'ont entendu pour mieux le relayer. L'oiseau rare devra avoir non seulement un bagage technique, mais aussi une expérience en tant que responsable d'une écurie officielle. Ceci pour bien embrasser tout le spectre des éléments utiles à un engagement en compétition. De quoi tenir tête, en effet, aux blasons officiels lorsqu'il faudra faire vivre les règlements.


Il y a même des noms qui ont commencé à fuser : Harald Bartol ex-KTM ou encore Jan Witteveen, l'ancien d'Aprilia. Deux envergures qui seraient bien utiles à l'actuel directeur technique bien esseulé de Carmelo, soit Mike Webb.


Avec l'arrivée des 1 000cc, la volonté encore récemment affichée que les remplaçantes des 125 ne seraient pas avec un moteur unique comme en Moto 2, il y a comme un désir d'émancipation vis à vis des constructeurs qui semble souffler chez la Dorna. Une Dorna qui n'a pas vraiment apprécié le manque d'intérêt des usines dans sa recherche des effectifs en Moto GP depuis ses dernières saisons.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire