Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP Malaisie Qualif 2: La pluie crée le malaise

Dans Moto / Sport

Moto GP Malaisie Qualif 2: La pluie crée le malaise

Ce sont des hallebardes qui n'ont eu de cesse de tomber sur le circuit de Sepang aujourd'hui. A tel point que toutes les séances qualificatives ont dû être annulées, que ce soit en 125, 250 ou Moto GP.


Si, pour les deux premières catégories, la situation est gênante mais pas rédhibitoire, les motos ayant roulé hier dans une discipline qui compte deux séances d'essai officielles, la conjoncture s'est révélée plus cocasse dans la catégorie reine. Car cette dernière ne connaît qu'une seule et unique séance qualificative.



Dés lors, si les grilles 125 et 250 ont de fait été figées d'après les chronos réalisés la veille, celle de Moto GP n'avait pas le début d'un commencement de constitution. Et de découvrir que le règlement n'avait nulle part prévu ce genre de situation. Malaise en Malaisie.


Par d'articles réglementaires donc, mais il reste le bon sens et c'est ce dernier a prévalu. C'est donc le cumul des temps de toutes les séances libres qui a prévalu dans la mise en place des machines pour le départ. A ce jeu, c'est Rossi qui partira en pole devant Hayden et Capirossi. Un Rossi bien revenu après ses temps moyens d'hier qu'il a descendu de deux secondes aujourd'hui, juste avant que le ciel ne se déchaîne.


La deuxième ligne sera tenue par Roberts Jr, Pedrosa et Gibernau. Un Pedrosa qui roule mais qui est très mal en point après sa chute d'hier. Il a tourné, en début de matinée, sur le sec, à six secondes des temps des meilleurs. Sa participation à la course de demain n'est toujours pas acquise.


Moto GP Malaisie Qualif 2: La pluie crée le malaise


Enfin, et c'est une bonne surprise, Randy de Puniet pointe à la septième place. De quoi accrocher enfin le bon wagon demain, en course, s'il réussit son départ. Il devance Hopkins et la victime des cieux, Melandri, seulement neuvième alors qu'il joue encore le titre.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire