Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Moto 2: Le boss de Piaggio a tranché, c'est non !

Dans Moto / Sport

Moto GP - Moto 2: Le boss de Piaggio a tranché, c'est non !

Ce que l'on pouvait craindre est devenu officiel. Aprilia, qui avait promis ses châssis à Jorge Martinez pour le nouveau Moto 2, de même qu'à trois autres écuries, vient d'annoncer qu'il ne donnerait finalement pas suite à sa démarche. Il n'y aura donc pas de cadre de Noale équipé d'un moteur Honda dont les seules nouvelles pour l'instant sont que les carters se voilent, ce qui veut dire que l'on est encore loin de la livraison effective en tant que fournisseur exclusif du plateau.


Entre Giampiero Sacchi et Leo Mercanti qui étaient à couteaux tirés sur le sujet, le grand boss de Piaggio Roberto Colannino a tranché: Aprilia ne fera pas de Moto 2. «Le groupe Piaggio souhaite communiquer qu'Aprilia ne participera pas au championnat Moto 2 ni ne fournira de motos à des écuries privées engagées dans ce championnat » précise ainsi le communiqué officiel. « Le groupe ne considère pas les caractéristiques de ce championnat comme un choix stratégique opportun pour Aprilia. »


Moto GP - Moto 2: Le boss de Piaggio a tranché, c'est non !


« Le groupe considère qu'il serait dommageable pour un constructeur majeur italien et européen de motos, qui a conquis sous son seul nom 43 titres de Champion du Monde tant sur piste qu'en tout terrain, de prendre part dans une compétition basée sur la technologie moteur d'un constructeur concurrent. »


Voici donc remis au goût du jour l'argument du moteur Honda qui avait prévalu dans un premier temps pour écarter l'hypothèse d'un engagement dans cette nouvelle catégorie, et qui avait été mis au rencard ensuite, en rappelant qu'en quart de litre, les RSA avançaient grâce à des bouilleurs Rotax. Un cheminement qu'avait suivi scrupuleusement Alain Roger, représentant du groupe Piaggio dans l'hexagone, qui n'est plus loin d'avoir le vertige à force de devoir jouer les girouettes sur le sujet !


Julian Simon, Alex Debon, Karel Abraham, Andrea Iannone, Gabor Talmacsi mais aussi et surtout notre Mike Di Meglio se retrouvent donc ce soir sans moto pour 2010. Et c'est aussi un coup dur pour un Moto 2 qui a décidément du mal à trouver ses bases et à envisager l'avenir immédiat avec sérénité.


Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je n'ai rien contre le passage au Moto 2 mais si une partie cycle produite a très peu d'exemplaires comme celle de Tech3 se révèle au dessus lot, le championnat se jouera entre 2 pilotes, et pas forcement les meilleurs. Et c'est malheureusement assez probable. Il ne restera plus qu'à croiser les doigts pour les forces en présence s'équilibrent en cours de saison, pour enfin avoir un peu de spectacle aux premières places. En attendant le temps va paraître bien long avant de pouvoir oublier nos bon vieux cylindres à trous...

Par Anonyme

en meme temps je me demandais en quoi un constructeur de moto pouvait etre interéssé pour fabriquer des cadres pour le moto2,j'ai ma réponse.  

Par Anonyme

Une année de transition, comme ce fût le cas pour le passage GP500/MotoGP, aurait peut-être permis à certain d'avoir le temps de trouver la bonne stratégie, sinon de laisser la porte ouverte à des motoristes sous-traitants (type Rotax, Akira, etc...) à l'instar des chassis. Mais, la crise des budgets urgeait et de toute façon, cela n'aurait rien changer à Aprilia qui n'a pas de multi-cylindres dans l'immédiat et cette classe de cylindrée, sauf des V2 450, 550 (à l'image du proto Roadson BT 5.50 pour 100 kg à sec) de course et le 750 de série peu adaptés sans une échelle de poids favorable. Mais on sort de la motorisation monotype imposée par une question de coût. Or, seul Honda est en mesure de fournir un moteur au plateau, ce n'est pas un problème pour des fabricants de chassis, ça le devient pour des constructeurs concurrents. Si KTM était resté en GP250 (les seuls à courir avec un twin parallèle face aux V2 Rotax et Honda), ils en serait arrivé aujourd'hui à la même conclusion qu'Aprilia.

Par Anonyme

alors c est vrai pour l annee prochaine on connais deja le champion du monde car il sera tout seul lol

Par Anonyme

Quelle manière finaude pour les organisateurs de passer la 250/moto2 à la trappe une bonne fois pour toute à moyen terme, sous quelconque prétexte (manque de compétiteurs, de moyens, de cadres, de motoristes (??) audience prévisionnelle ??... ). Ca n'a même pas commencé que c'est un bide monumental :D

Par Anonyme

Bin j'suis somme Patoche46 sur c'coup là moa :blague:

Par Anonyme

le passage a la moto 2 ,c'est encore une magouille de rossi ,non ??? :ptdr:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire