Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Réduction des coûts: Livio Suppo confirme les tendances

Dans Moto / Sport

Moto GP - Réduction des coûts: Livio Suppo confirme les tendances

Le 11 janvier dernier nous vous donnions sur Caradisiac Moto les directions vers lesquelles les constructeurs allaient se diriger pour réduire les coûts d'un Moto GP contraint, à son tour, de prendre la mesure de son nouvel environnement économique. Les tendances aujourd'hui se confirment avec notamment un Livio Suppo qui a profité de l'opportunité de s'oxygéner sur les hauteurs de la station de Madonna Di Campiglio pour distiller la bonne parole.


La marge de manœuvrer du plateau étant ténue dans un exercice 2009 déjà bien entamé, c'est effectivement le temps passé sur la piste par les motos qui sera réduit. Les limeurs de bitume seront donc mis à la diète, et on s'oriente vers une période de 40 à 50 minutes pour les essais plutôt que l'heure actuelle tandis que les tests d'après Grand Prix le lundi peuvent être considérés comme des reliques histoiriques. Ce dernier point ne devrait pas provoquer de traumatisme puisqu'il était avant tout consacré à passer les gammes pneumatiques, un exercice devenu inutile avec l'adoption du manufacturier unique.


Moto GP - Réduction des coûts: Livio Suppo confirme les tendances


Côté technique, la volonté est d'allonger la vie de la mécanique qui devra faire mieux que ses 600 à 700 kms actuels. Le bouilleur sera dans l'obligation d'encaisser un peu plus de 1 000 kms et même faire, à terme, deux Grands Prix sans faiblir. Mais nous sommes là déjà sur les objectifs d'une saison 2010 qui limitera aussi le nombre de motos au sein d'un team. Pour un binôme, le schéma sera une machine par pilote et une troisième disponible en cas de casse. Côté frein, enfin, l'acier reviendra en grâce en même temps que le carbone sera banni, si bien qu'en cas de pluie, les stands auront des aires de course d'Endurance avec des changements de pneus.


« Tout le monde semble avoir pris conscience de la situation et paraît afficher la même volonté d'aller dans une direction identique d'une manière responsable et réfléchie » a déclaré l'homme de Ducati. La vérification de toutes ces bonnes intentions se fera le 5 février prochain du côté de Sepang où les écuries se retrouveront autour de la table à l'occasion de leur premier test 2009. Avec ou sans Kawasaki qui bien qu'officiellement retiré pour cause de crise tourne déjà sous le lointain soleil d'Australie comme si de rien n'était ?


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire