Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Moto GP - Réunion des constructeurs au Japon: Les mesures à venir

Dans Moto / Sport

Moto GP - Réunion des constructeurs au Japon: Les mesures à venir

La grande messe des constructeurs au Pays du Soleil Levant qui devait être l'aube d'une nouvelle ère, celle de la réduction des coûts dans un contexte économique marquant le crépuscule de l'opulence, n'a guère brillé par sa transparence. A croire que le Japon est depuis peu frappé d'autisme, ce silence ressemblant fort à celui de Kawasaki qui a mis une semaine avant de communiquer sur un retrait depuis longtemps tourné en secret de Polichinelle.


Ceci dit, les antennes de Caradisiac moto ont travaillé pour mieux vous servir la tendance de ce que sera la politique du Moto GP pour ralentir son train de vie. Avant toute chose, il faut savoir que la catégorie ne remettra pas en cause son niveau technique qui lui donne ce rang d'élite au sein de la vitesse moto. Il n'y aura donc aucune régression sur ce plan. En revanche, il y aura une adaptation du rythme de la discipline à son nouvel environnement économique.


Ainsi, pour 2009, il sera annoncé l'abolition des tests d'après Grand Prix. Par ailleurs, les essais hivernaux, dont c'est bientôt la reprise, vont être sérieusement diminués. Voilà pour cette année, soit pas grand chose, mais il faut dire que l'on est en janvier et que les budgets ont déjà été sérieusement entamés pour le développement des machines qui feront une saison qui démarrera en avril.


Moto GP - Réunion des constructeurs au Japon: Les mesures à venir


En revanche, 2010 devrait marquer un pas plus conséquent vers les économies. D'ailleurs, c'est plutôt pour l'année prochaine que le milieu craint le plus pour son état de santé. C'est du moins ce qui est ressorti de la réunion des blasons, qui avaient non seulement dépêché leurs ingénieurs, mais aussi leurs politiques et leurs économistes tandis que, clairement, les constructeurs nippons sont pour le moins inquiets avec un marché intérieur en berne et des exportations menacées.


Ainsi, d'ici un an, les motos feront moins de kilomètres, ce qui signifie des séances d'essai écourtées, voire, même, le Grand Prix. Il y aura une machine par pilote, ce qui induit l'abandon des freins en carbone puisque le principe du « flag to flag » par temps de pluie sera maintenu. Simplement, plutôt que de changer de moto, le pilote aura droit à un changement de pneus, comme il se pratique en Endurance. Et comme le carbone est hydrophobe, il sera fatalement retiré de la circulation. Reste qu'il faudra former l'équipe à l'exercice et adapter la machine à cet impératif.


Enfin, les teams ont l'intention de réguler le marché des pilotes en pesant sur le principe de l'offre et de la demande. L'objectif est de baisser les salaires. Une volonté qui ne sera pas facile à mettre en oeuvre avec un gars comme Rossi dans le milieu. Le « Doctor » a tellement démontré ses compétences à faire gagner une moto qu'il sera intéressant de voir combien de temps un constructeur résistera pour ne pas s'attacher ses services à ses propres conditions, si tant est qu'il redevienne un jour disponible dans le paddock.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Et puis ils n'ont qu'à faire 2 manches par GP, prendre des motos dérivées de la série, mettre autour quelquees courses "junior" ou meme, entre les deux manches, une autre catégorie moins puissante. Ah bon, ça existe ???

Par Anonyme

pourquoi ne pas venir au 125 cm3 monocylinfre 4 temps 250 cm3 bicylindres 4 temps 500 cm3 quatre cylindres 4 temps   et se differencier ainsi des superbikes les 500 2 temps ayant disparu un retour au 500 cm3  ne changerait pas le baston et eviterait le toujours plus de ces dernieres annees.  

Par Anonyme

Et puis ils n'ont qu'à faire 2 manches par GP, prendre des motos dérivées de la série, mettre autour quelquees courses "junior" ou meme, entre les deux manches, une autre catégorie moins puissante. Ah bon, ça existe ???

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire