Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Pierrick Bonnet ; sa participation à son 1er Dakar en 2001 est plutôt originale

Dans Moto / Sport

Pierrick Bonnet ; sa participation à son 1er Dakar en 2001 est plutôt originale

Pierrick Bonnet est maintenant un habitué du Dakar.


La moto, il l'a côtoie tout jeune, son père faisait du motocross et était membre du bureau du motoclub de Tilly sur Seulles dans le Calvados, le Caen moto club.


Il est depuis 95, président de ce même moto club, qu'il essaie de faire survivre, il a fait venir le championnat de France de quad Elite en 2008 et 2009.


Pierrick, tout naturellement fait du motocross et de l'enduro, mais ne pense pas au Dakar et c'est là que l'histoire est originale.


 


Pierrick : « En, 2000, j'ai un copain qui voulait faire le Dakar en voiture, il cherchait des sponsors. Il a loué une voiture chez André Dessoude et moi, je l'ai aidé financièrement.


Cette année là, j'ai suivi la Dakar avec beaucoup plus d'attention que si je ne connaissais personne. C'était le Dakar qui partait du Sénégal pour aller au Caire.


Et par hasard, j'ai vu l'équipe d'Antoine Morel, Drakkars Normands, ils étaient 6 motos dont Antoine. Il y avait les frères Michigan, Pascal Gilbert et d'autres que je connaissais. Ils sont passés à la télé.


Moi, je les connaissais, c'était des gars qui étaient de mon niveau, qui avaient mon age. Avant ça, faire le Dakar, cela me semblait quelque chose d'inaccessible.


Le fait de voir des gars avec qui j'avais fait du cross ou de l'enduro quelques années auparavant, je me suis dit, si eux sont capables de le faire, pourquoi pas moi. Et depuis ce jour là, ça m'a plus lâché.


Pierrick Bonnet ; sa participation à son 1er Dakar en 2001 est plutôt originale


Et j'en parle à Sylvain Cotini, mon copain de France-Bleue qui animait les présentations à Dessoude chaque année, il me dit, appelle Antoine Morel. Dans la région, c'était celui à qui il fallait s'adresser pour avoir des renseignements.


J'ai appelé Antoine, on s'est rencontré, je lui ai acheté une moto et je suis parti avec lui sur le Dakar 2001 en moto.


Je n'avais jamais roulé en Afrique, jamais roulé dans le sable, ni au GPS, ni au road-book et jamais non plus roulé sur une moto aussi lourde que ça, une 640 KTM.


Ce Dakar partait de Paris pour la Capitale Sénégalaise et durait presque 3 semaines, environ 14 000 kms. Je l'ai terminé 39ème.


Je suis reparti en 2002 avec Antoine. Et en 2003, je suis reparti tout seul et depuis, toujours tout seul. »


Sa moto pour ce Dakar est une 660 KTM de 2004


qu'il a racheté en 2006 et depuis, c'est toujours la même.


C'est ce qu'on appelle un « pilote malle », juste la male de l'organisation et une paire de roues. Il espère cette année être dans les tous premiers du « Challenge pilote malle »


Pierrick Bonnet ; sa participation à son 1er Dakar en 2001 est plutôt originale


Pierrick a fini 6 Dakar sur 8 participations, en 2004 et 2005, il a cassé une fois la cloche d'embrayage, une fois la boite de vitesse.


En 2006, ça a été très compliqué, dans le premier tiers du rallye, un trou pas vu à temps, passage par l'avant, il se tape très fort la jambe droite dans le guidon et se fait un hématome énorme qui le fera souffrir l'enfer jusqu'à l'arrivée.


Il ne pouvait plus tenir la moto par la douleur, il chutait très souvent. Mais sa famille l'attendait à Dakar, avec des fournitures scolaires pour une école au Sénégal, après deux abandons de suite, il a absolument voulu finir, mais est arrivé pas très frais.


Rentré en France, il a du soigner cette blessure qui a mis 6 mois à se cicatriser.


En 2007, tout va bien jusqu'à la veille de l'arrivée, où le Caennais chute à 4 kilomètres de la fin de la spéciale.


L'avant est détruit, il passe toute la soirée à tenter de remettre le devant en état, impossible, plus de road-book, plus de phare, il fait le dernier jour comme cela, mais termine.


En 2008, Pierrick a fait le rallye de Hongrie et de Roumanie au mois d'avril, en remplacement du Dakar, cette moto commence à avoir pas mal de kilomètres.


Au dernier Dakar, il a du mettre un moteur neuf le deuxième jour et termine 93ème.


Chaque mois de janvier, Pierrick laisse son centre de contrôle DEKRA à Caen pour aller transpirer dans les dunes.


Chaque année, une bonne révision sur sa moto, et elle repart pour de nouvelles aventures.


Pour mieux connaître ce pilote, venez sur son site, vous y découvrez le pilote, son parcours, ses partenaires, il en manque comme tout le monde, bonnet52.net


Profitez des deux photos grand format avec le port-folio, tout est OK, la N° 52 part pour l'embarquement au havre.


Le 28 décembre, le Normand s'envole pour Buenos Aires, vas au bout Pierrick, c'est tout ce qui compte !


Portfolio (2 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire