Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Que penser des décisions de la Dorna ?

Dans Moto / Sport

Que penser des décisions de la Dorna ?

André nous fait souvent l'échos des pensées et des grandes phrases de Carmelo Ezpeleta, le grand patron de la Dorna. Au mois d'août, ce dernier s'était prononcé sur le regret de son règlement sur le nombre de pneus. Hors, avant, Michelin en était arrivé à faire fabriquer un pneu spécial pour Rossi dans la nuit du samedi et le faire envoyer par avion pour le dimanche. Totalement inadmissible, que ce soit pour Rossi, Stoner ou Roberts.


Il faut bien finir par avoir une limite, comme il est important d'avoir plusieurs manufacturiers, ce que le même Monsieur Ezpeleta a bien failli faire disparaître. Au mois d'octobre, Bridgestone s'est retrouvé sous la menace du patron de la Dorna s'il ne fournissait pas de pneus à Rossi pour 2008 après s'être prononcé lui-même contre le manufacturier unique. Est-ce dans ses attributions ?


Si Hervé Poncharal avait demandé des pneus, aurait-il eu un soutient aussi « persuasif » de la part du maître ? En parlant de Tech 3, l'équipe a fait un super boulot avec Dunlop, qui souhaitait continuer en MotoGP, la Dorna ne devait-elle pas tout faire pour que ce troisième fournisseur de pneus reste en place.


Mais M.Ezpeleta ne s'arête pas là, il nous dit que 18 motos en Moto GP, c'est suffisant pour le spectacle et que la catégorie est spectaculaire ! En comparant à la Formule 1, c'est sûr. Mais si l'on regarde les courses des 125 depuis une petite dizaine d'années, et avant d'ailleurs, on a pu voir très souvent 5 à 8 pilotes, en groupe à deux tours de l'arrivée, tous capables de gagner, ce qui n'est pas « commun » en Moto GP. Je repense à la victoire de Mike Di Meglio en 125 au GP de Turquie en 2005, 5 pilotes en 4/10ème de seconde.


La Dorna ne devrait-elle pas se soucier justement du manque de motos, comme la disparition du Team de Sito Pons, Espagnol, professionnel, dans le milieu depuis si longtemps, qui n'a pu maintenir sa structure, et aujourd'hui Roberts père. Ne préfèrerions-nous pas voir 24 à 26 motoGP, minimum, s'élancer le dimanche, afin d'éviter des courses qui terminent à 11 ou 12.


Un exemple, pourquoi ne pas avoir des teams en Moto GP avec la moto de l'année précédente comme cela se faisait, plutôt que de les détruire, sans changer bien sur la cylindrée tous les trois quatre ans. Si chaque marque avait une équipe avec le millésime précédant, on serait à près de 30 motos. Sylvain Guintoli serait-il si mauvais avec sa Yamaha de 2007 chaussée de Michelin, Bridgestone ou même Dunlop ?


Que penser des décisions de la Dorna ?


Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

De toute manière, quand bien même aurions-nous 25 machines au départ, on ne verrait à la télé que les 4 à 5 qui luttent pour les premières places. Si c'est pour avoir une armée de faire-valoir juste là pour remplir la grille avec des machines osolètes, je ne vois pas l'intérêt. La grosse difficulté de la DORNA c'est d'offrir un spectacle différent de celui proposé en 2007, en dehors de toute polémique sur les pilotes ou les teams, où on n'a pas assisté à beaucoup de bastons sur la piste. Les longs runs solitaires avec des pilotes constants à 3 secondes d'intervalle n'excitent personne à part les fans du premier wagon, ce qui est normal au demeurant. Soyons hônnetes : on se fout des pneus, des marques, des antibidules et des aides au machin, on veut des courses, des vraies, avec des dépassements et du suspense !

Par Anonyme

ouai ta raison pseudo, mais j'ai bien peur que cela disparaisse diffinitivement, y a plus d'ambiance dans les stands, les pilotes sont devenus trop stars que passionnés, il n'y a plus de vrai course, ext..... moi je regrette les années Rougerie, Léon, Chemarin, Pons, Kenny Roberts, et plein d'autres jusqu'à Shwants, à lépoque ça sentait la mécanique et des pilotes fou de courses de moto qui pour beaucoup bossaient la semaine et courait le week-end, on n'entendais aucun excès de foutaise de pneu ,d'électronique, de circuit hyper trop sécurisé, de pilotes qui se plaignaient tout le temps!!! la vrai course de moto a l'état pur!!!!!!!!!!!! je vous conseil de vous procurer le DVD, le cheval de fer, c'était la bonne époque!!:wink:

Par Anonyme

pour en revenir au sujet pouquoi en faire autant pour rossi.quelque chose m'echappe, on a l'impression que rossi leur fait peur.pour le reste c'est sur le moto gp n'est plus ce qu'il etait, les pilotes sont trop assisté, c'est vrai que conduire c'est engin n'est pas a la portée de tout le monde, mais comment faisaient ils avant!!! personne ne se plaignait.

Par Anonyme

J'ai pas connu l'époque dont tu parles, ducat27, mais je la respecte. Néanmoins, je suis un indécrottable optimiste et je continue à penser que les choses peuvent s'améliorer. Peut être à la faveur de nouveaux pilotes pleins d'entrain : Stoner, Lorenzo, Dovizioso, Toseland, Guintoli,...qui mettent du gaz et ont du coeur sur une moto, ils pourront dans l'avenir nous offrir des beaux spectacles même sur des machines bardées d'électronique et aux pneus sur-déterminants. J'ai des souvenirs pas si lointains de bagarres entre Rossi et Gibernau, de luttes sur une course entière entre 4 à 5 pilotes comme au Mugello en 2006 voire même de passe d'armes comme cette année entre Stoner et Rossi...Ouais je sais il y a souvent Rossi au milieu...Mais c'est pas ma faute ! Peu importe finalement lui ou un autre, mais je crois que ces jeunes pilotes feront le spectacle très bientôt et nous redonneront envie de supporter déraisonnablement un pilote dans le respect de tous les autres, simplement parce que sa hardiesse sur la piste et ses dépassements acrobatiques nous font froid dans le dos et forcent le rerspect et l'admiration.

Par Anonyme

Ils n'ont pas peur de Rossi, ils ont simplement peur qu'il ne soit plus là . . . . Rossi fait vendre, fait de l'audimat . . . Une espèce de garantie sur le succès ! Au niveau international, c'est encore une grande star, LE pilote le plus capé de la catégorie !

Par Anonyme

Ta gueule ducat27 de mes deux,pauvre cloche de merde:q

Par Anonyme

ça commence a faire un moment que l on prévient que les nouvelles directions prisent par les decideurs du moto gp flirtent avec l abus

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire