Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Rallye du Maroc... sous le signe du dromadaire

Dans Moto / Sport

Rallye du Maroc... sous le signe du dromadaire

La première journée du rallye marocain était sous le thème de la variété. En effet, ce patchwork « routier » de 257 km en deux boucles reprenait tous les types de terrains possibles.


Les 50 premiers kilomètres, très techniques, ont posé les données du problème, mais ce sont surtout les changements de caps successifs qui ont mis la caravane en déroute. Pour ceux qui ont réussi à se sortir de tous ces pièges, les 30 minutes pour ravitailler furent salvatrices avant de s'élancer pour un second tour de piste. Mais les nombreuses traces des concurrents en perdition et le terrain parfois défoncé n'ont pas facilité la tâche l'après-midi.


Rallye du Maroc... sous le signe du dromadaire


A l'issue de la 2ème boucle, les inséparables de la journée, David Frétigné et Michel Marchini sur Yamaha n'étaient séparés que 3/10 de seconde… Thierry Bethys sur sa Honda fait la bonne opération du jour en prenant la troisième place à un peu plus de 16 minutes de Michel Marchini. Quant à Bruno da Costa très régulier sur les deux passages se classe 4ème.


Rallye du Maroc... sous le signe du dromadaire


Rallye du Maroc... sous le signe du dromadaire


En quad, c'est l'Espagnol Climent Vicent qui prend la tête à l'issue de la première journée…


CE QU'ILS EN DISENT…


Michel MARCHINI – YAMAHA – 1er du général moto provisoire


« Je n'avais plus roulé depuis avril en Tunisie et j'étais un peu stressé ce matin en partant. Je me suis efforcé de suivre le road book au plus près, mais sur le deuxième passage il y avait des traces partout. C'était super sympa de rouler avec David. »


David FRETIGNE – YAMAHA – 2ème du général moto provisoire


« J'ai négocié plus facilement le deuxième passage. Les erreurs de navigation commises ce matin sont restées imprimées dans ma tête et je me suis efforcé de les analyser pour ne pas les commettre une deuxième fois. J'ai accéléré le rythme quand j'étais sûr de mon coup et ralenti quand j'avais un doute. Cela fait tout juste une année que je n'avais pas navigué et il faut un petit temps d'adaptation pour se replonger dans le bain. C'est un bon entraînement pour se remettre dans le rythme de la course car chaque journée est différente. »


Climent VICENT – BOMBARDIER – 1er catégorie Quad


« Je me suis vraiment bien amusé même si parfois, en navigation, ce n'était pas évident. Vincent Albira est revenu sur la deuxième boucle et notre écart n'est que de 3 minutes. Je pense que nous allons bien nous bagarrer durant la semaine. »



Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire