Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Salon de Milan 2017 en direct : la Ducati Panigale V4 voit triple !

Dans Moto / Nouveauté

La Panigale V4 ouvre à Milan un nouveau chapitre dans une histoire Ducati jusque-là déclinée en bicylindre. De nouvelles performances mais aussi et surtout une nouvelle symphonie qui s’en ira caresser les oreilles des inconditionnels de la marque, passionnés et… mélomanes en la matière ! Un sacré challenge pour un constructeur qui va mettre sur la route tout un savoir-faire acquis en MotoGP avec la Desmosedici. Une référence qui sent la poudre.

Salon de Milan 2017 en direct : la Ducati Panigale V4 voit triple !

Et Ducati a décidé d’assumer ses choix en ne présentant non pas un mais bien trois modèles de son nouveau missile sol-sol. Une V4, une V4S et une V4 Spéciale. De quoi se délecter d’un moteur quatre cylindres en V de 1,103 cm3, 214 ch le tout pour un rapport poids puissance de 1.1 ch/kg puisque la bête annonce 195 kg. Pas de doute, Ducati veut ici être une référence dans la catégorie.

Et c‘est bien le moins lorsque l’on prétend assurer la suite de la 1299 qui alliait puissance et maniabilité. Du Superbike, Ducati Corse nous sert maintenant du MotoGP. À part les points sur le permis, qui s’en plaindra ?

À côté de la V4 standard, une V4S se proposera avec les suspensions Öhlins en lieu et place du combiné Showa et Sachs, une centrale électronique à l’interface plus développée et des roues en aluminium forgé sans oublier une batterie lithium ion. La cerise sur le gâteau sera la déclinaison Spéciale, qui sera une édition limitée numérotée et bardée de matériaux nobles dont notamment un échappement en titane… Qui fait passer la cavalerie à 226 ch !  

 

Salon de Milan 2017 en direct : la Ducati Panigale V4 voit triple !

Ducati, dans la conception est resté fidèle à son credo d’une intégration aux petits oignons du trio moteur, châssis, pilote. Le moteur Desmosedici Stradale est donc un V4, à 90 ° avec calage Desmodromique, tout comme le Desmosedici GP à partir duquel il prend également un alésage de 81 mm qui est le maximum permis par les règles des Grands Prix. L’ensemble a été combiné avec une course plus longue que celle utilisée en course afin d’augmenter le couple à moyen régime et réduire le régime maximum pour que la puissance soit plus facile à gérer.

Le nouveau moteur Ducati développe une puissance maximale de 214 ch à 13 000 tr/min, faisant du Panigale V4 l’engin le plus impressionnant du segment, avec un couple de 12,6 Kgm à 10 000 tr/min. En dépit de ces performances exceptionnelles, la Desmosedici Stradale garde les longs intervalles de maintenance, l'inspection des soupapes n'étant nécessaire que tous les 24 000 km.

 

Performance, fiabilité, mais aussi sécurité grâce à un ensemble électronique Bosch de dernière génération avec des caractéristiques inédites qui définissent de nouvelles normes de sécurité active et de contrôle dynamique de la machine dans toutes les situations de conduite. La Panigale V4 introduit des garde-fous tels que la dérive contrôlée lors du freinage, un ABS en virage sur la roue avant grâce à une configuration spécialement conçue pour la conduite sur piste et le Quickshift Up & Down avec une stratégie qui prend en compte les inclinaisons. De quoi bien faire travailler le Pirelli Diablo Supercorsa SP 200/60 monté à l’arrière.

Salon de Milan 2017 en direct : la Ducati Panigale V4 voit triple !

Toutes ces commandes - développées en piste par les pilotes officiels Ducati - sont intégrées dans les trois nouveaux modes de conduite (Race, Sport et Street) et peuvent être ajustées via le tableau de bord TFT dernier cri qui fait de la Panigale V4 un bijou de technologie.

Enfin, pour contenir le gain de poids inévitable par rapport à la 1299 Panigale du fait du 4 cylindres, Ducati a développé un tout nouveau cadre. La Desmosedici Stradale elle-même a une fonction porteuse. Appelé Front Frame, ce cadre est plus compact et plus léger qu'un cadre de périmétrique et utilise le moteur comme élément du châssis. Cette solution garantit la bonne rigidité en torsion et promet de procurer aux pilotes de belles sensations.

Le cadre a permis au concepteur de créer une moto mince, fusionnant la selle et le réservoir de 16 litres. Ceci associé à la triangulation siège/guidon/repose-pieds, qui assure une parfaite intégration du pilote.

 

Portfolio (5 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire