Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité Routière - L'infraction du jour: La conduite en état alcoolique

Dans Moto / Pratique

Sécurité Routière - L'infraction du jour: La conduite en état alcoolique

Que risque-t-on pour une infraction ? Chaque jour de la semaine l'une d'elle sera choisie et froidement décortiquée. Et ce, en dehors de toute circonstance ayant conduit à son relevé puisque pour en débattre, on vous fait confiance ! Aujourd'hui il s'agit de vous imbiber d'un thème de circonstance en cette veille de Saint Sylvestre: la conduite en état alcoolique. De quoi trinquer, assurément.


Selon le taux qui sera constaté lors de la vérification, ladite conduite relèvera soit du délit, soit de la contravention. Concrètement, on vous fait souffler dans un éthylotest qui n'est pas très heureux de virer au vert. Du coup, il appelle son copain l'éthylomètre à la rescousse. C'est lui qui sera le juge de paix sur un taux qui déterminera votre sort.


Si, dans l'air expiré, il est constaté un taux d'alcool égal ou supérieur à 0,25mg par litre d'air expiré mais inférieur à 0,40 mg/l, c'est l'article R.234-1 du Code de la Route qui va s'occuper de vous en vous expliquant la contravention de quatrième classe. 750€ d'amende, avec une possible suspension ou interdiction de délivrance inférieure ou égale à trois ans du permis de conduire. Ceci sans compter les six points perdus d'entrée.


En revanche, si, après le même exercice, vous franchissez la barre des 0,40 mg/l, vous passez en mode délit avec le L.234-1 du Code de la Route. Six points envolés au permis, immobilisation du véhicule, rétention provisoire du même permis de conduire pour une durée de 72h00 au plus, effectuée par l'Officier ou l'Agent de Police Judiciaire dans l'attente de la suspension du permis par le Préfet. Puis une possible peine de deux ans d'emprisonnement et 4 500€ d'amende au maximum une fois que le dossier sera devant le tribunal.


C'est aussi le genre de menu qui vous sera servi en cas de refus de se soumettre à la vérification de l'état alcoolique.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire