Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité routière : le CISR en réunion ce matin

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : le CISR en réunion ce matin

C'est ce matin que se tient le premier le comité interministériel de sécurité routière (CISR) depuis quatre ans à Matignon et le programme est plutôt chargé puisque la teneur de la réunion porte sur les moyens à mettre en place pour faire de nouveau baisser la mortalité sur les routes de France.


C'est en partie à cause de la remontée du nombre de morts sur la route (surtout celle du mois de Juillet avec un pic de +19,2% par rapport à 2014) que le comité se réunit pour prendre un ensemble de mesures. Emmanuel Barbe, délégué interministériel explique : « Il y a besoin d'une réponse pour faire respecter les règles alors qu'on constate un sentiment d'impunité sur les routes ». La sécurité routière désigne un relâchement dans les comportements sur la route. C'est donc pour inverser la tendance à la hausse qui a démarré fin de l'année dernière.


Dans les bacs, le retour en force de l'installation de plusieurs centaines de radars nouvelles générations sur les routes. Ils seraient capables de détecter en plus de la vitesse, le dépassement d'une ligne blanche ou un dépassement par la droite (sous réserve de confirmation). A contrario, le passage de 90 à 80 km/h ne sera pas mis sur la table. Pour Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, estime n' attendre « pas grand-chose d'un CISR préparé dans l'urgence ».


Les motards seront également mis sur la table avec le retour de la mise en place d'un contrôle technique et le port obligatoire des gants de protection. En ce qui concerne l'alcool, le délégué général de l'association Prévention routière milite pour l'installation d'éthylotests de démarrage dans les véhicules des récidivistes condamnés pour alcoolémie au volant. L'association 40 millions d'automobilistes se joue en revanche avocat du diable dénonçant la répression à outrance que les usagers subissent depuis plus d'une décennie. Ils ont d'ailleurs lancé un site : le grand ras-le-bol. Il dénonce que « La France est devenue le catalogue mondial des mesures de répression sans pour autant figurer dans le top 10 des meilleurs pays européens en matière de sécurité routière. »


Dernier point, La garde des Sceaux Christiane Taubira vient d'annoncer qu'elle ne changerait pas le statut du délit de défaut de permis suite au scandale de Juillet dernier.


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

:-) stop aux abus ... arrêtons de téléphoner au volant, indiquons les changement de voies grâce aux clignotants, ... des mesures simples pour éviter les accidents et des réunions incohérentes que les contribuables payent ( et oui tous ces fonctionnaires sont payés avec nos impôts pour mettre en place des systèmes de répressions pour nous soutirer plus d' argent ). demain si les Français ont un comportement plus responsable on pourra peut être faire des économies budgétaires et s' occuper de remettre en états notre réseau routier !!! 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire