Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité routière : mauvais mois de juin pour la mortalité

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : mauvais mois de juin pour la mortalité

C’est une nouvelle qui ne tombe jamais bien, mais elle arrive cette fois au plus mauvais moment. Alors que la transhumance estivale bat son plein et que l’on nous promet un déploiement conséquent des forces de l’ordre qui auront sans aucun doute des consignes répressives claires, c’est une nouvelle inflation du nombre de morts sur les routes qui est signalée. Une hausse de 15,4 % en juin par rapport à juin 2016.

Les chiffres arrivent et avant d’être affinés, voici la situation générale : en juin, 329 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, contre 285 en juin 2016, soit 44 personnes tuées en plus (+15,4 %), précise le communiqué de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Sur les douze derniers mois, on recense une augmentation de 40 personnes décédées. "Cette tendance haussière est également constatée sur le deuxième trimestre 2017", comparé à la même période en 2016, avec "910 personnes décédées contre 822, soit +10,7 %". Cependant, la mortalité n’a progressé que de 1,1 % sur les douze derniers mois.

Les usagers de la route sont appelés à la plus grande vigilance et ce d’autant plus que la présence des forces de l'ordre sera renforcée "à l'occasion des chassés-croisés à venir", rappelle la Sécurité routière. Pour le prochain week-end, "ce sont 14 000 policiers et gendarmes qui procéderont à des contrôles renforcés, portant notamment sur le respect des vitesses autorisées et des distances de sécurité, sur les conditions de chargement, ainsi que sur le respect de l'interdiction du téléphone en conduisant, la distraction au volant ayant causé près de 400 tués sur les routes en 2016", détaille l'ONISR.

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pourquoi devons-nous attendre les chassés-croisés pour que les gendarmes fassent la chasse aux téléphones ?

En moto, on voit bien ce que font les gens dans leur voiture, et c'est affligeant : j'ai pu dépasser une maman qui lisait un roman, un homme qui lisait son journal plaqué sur le volant, un qui jouait sur son iPad...

Peut-être faudrait-il aussi contrôler le clignotant, de plus en plus rare... et les changements de voie intempestifs.

Sans compter les contrôles d'alcoolémie : en 20 ans de permis, je n'ai été contrôlé qu'une seule fois !

Mais les radars c'est tellement plus simple, moins couteux et bien plus lucratifs !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire