Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Sécurité routière : plus de 4000 morts en 2009 sur les routes

Dans Moto / Pratique

Sécurité routière : plus de 4000 morts en 2009 sur les routes

Comme dirait la FFMC « c'est la que l'on voit la limite de la politique de répression et des radars automatiques ». La baisse vertigineuse des morts sur la route, que les politiques sont fiers de nous mettre sous le nez depuis sept années pour justifier la prolifération des sanctions, vient de se stopper net et reprendre une courbe à la hausse. Le cap de la barre des moins de 3000 morts en 2012 sur la route vient d'en prendre un coup.


Mais vous pensez bien que notre gouvernement français et tous les organismes qui veillent sur notre « sécurité » ont déjà proposé une foule de solutions pour faire repartir cette vilaine courbe vers le bas… Et je vous le donne en mille ? Répression, répression, encore et toujours répression.


C'est en premier lieu la vitesse qui est pointée du doigt, d'ailleurs Chantal Perrichon, à la Ligue contre la violence routière se défend à qui veut l'entendre : "Lorsqu'un conducteur baisse de 1% sa vitesse, les risques d'accident chutent de 4% ». Le constat est amer sachant que beaucoup de conducteurs perdent la vie sur des petites départementales où la route n'est pas assez large pour être marquée au sol. Dans ce sens, il se pourrait que courant 2010 ce genre de tronçons passe de 90 à 70 km/h (honnêtement, ce genre de route étant difficile à contrôler, ce n'est pas un changement de chiffre sur un panneau qui incitera les « chauffards » à baisser leur vitesse).


La hausse des morts sur la route a commencé plus particulièrement au mois de juin dernier avec 408 personnes tuées, une hausse de 33% par rapport à juin 2008. A l'époque, Dominique Bussereau avait lancé une «sévérité accrue» pour étouffer la hausse dans l'œuf. C'est apparemment peine perdue car sur les 11 mois de 2009, c'est 3 967 conducteurs et passagers ont trouvé la mort, c'est 54 de plus que 2008 pour la même période. Il y a donc de grande chance pour que la barre des 4000 soit passée d'ici la fin de l'année.


C'est donc sur plusieurs fronts que les forces de l'ordre et les associations de préventions vont opérer pour faire baisser cette mortalité, en utilisant de plus en plus de véhicules banalisés et bien évidement pour faire cracher les fautifs : téléphone au volant, distances de sécurité, lignes blanches, tout sera visé !


Et même si la prévention routière a relancé notre cher président pour «redonner une impulsion déterminée au combat pour la vie sur les routes», nous connaissons déjà tous sa réponse, qui aura pour valeur de taper dans le porte-monnaie des français.


Source


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Une vérité de physique fondamentale est : sans vitesse il n'y a aucun déplacement. A un moment donné, pour ne plus qu'il y ait de morts, il faudra rester chez soi ! Si l'on ajoute, et c'est bien connu, que le temps c'est de l'argent alors la vitesse est un paradoxal facteur économique... Plus sérieusement il faudrait faire comprendre à tous ces génies en la matière qu' il y a d'autre domaines à explorer pour la sécurité des transports. Pas seulement la vitesse,ou  la vitesse, voire la vitesse, également la vitesse, ou même la vitesse...

Par Anonyme

J'ai été trop vite ! J'ai oublié d'ajouter qu'en 20 ans de permis je suis passé devant des centaines de radars mais je n'ai jamais soufflé dans un ballon !

Par Anonyme

"Il y a donc de grande chance pour que la barre des 4000 soit passée d’ici la fin de l’année." Ah parce que c'est une chance??? :-/

Par Anonyme

Qu'ils mettent déjà moins de bahus sur les routes pour commencer et ensuite, des limitations de vitesses "intelligentes" en fonction des infrastructures de sorte que les conducteurs les comprennent et en acceptent le sens. Ensuite oui l'alcool est un fléau et bien qu'on donne la possibilité aux gens de rentrer sans prendre le volant/guidon... Les infrastructures routières ne sont pas exempts de tout reproche non plus, et ce n'est pas en transferant le coût de leur entretien aux régions que les choses vont s'arranger... Former les jeunes conducteurs à une vrai formation et non pas à un "droit de conduire" ne serait pas du luxe non plus ainsi qu'une petite remise à niveau au bout d'un certain nombre d'années de permis. Bref, y aurait à faire mais au lieu de rapporter de l'argent ça en coûterai et c'est bien là que le bas blesse.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire