Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Stage de Pilotage : Avant de partir

Dans Moto / Sport

Stage de Pilotage : Avant de partir

Tout le monde connaît la difficulté de piloter une moto et encore plus de la maîtriser en cas d'imprévu.


Effectuer un stage de pilotage sur circuit peut s'avérer très utile et devrait même être obligatoire.


Ces stages sont bénéfiques quel que soit son niveau et quelle que soit sa moto.


Je ne parle pas de journée de ‘circuit' mais bien de stage de pilotage dans lequel il y a des cours et où le but n'est pas d'aller le plus vite possible sur un tour mais d'améliorer son niveau en prenant moins de risque.


La première chose à faire est de trouver un organisateur. Ils ont maintenant presque tous un site Internet, ce qui permet d'avoir des informations facilement.


Par contre, il n'est pas évident de se rendre compte de la qualité de l'enseignement de chaque organisateur. Il vaut mieux préférer un organisateur qui met l'accent sur la sécurité et la qualité des cours que sur le gain de performance...


L'idéal est encore de se fier aux dires de motards ayant déjà participé à une session pour se faire une idée plus précise.


Stage de Pilotage : Avant de partir


La seconde chose est de choisir le circuit. Ce choix peut également être décisif. En effet, ouvrez vos oreilles pour connaître les caractéristiques de tous les choix proposés. En France, il n'y a pas tant de circuit que cela qui accueillent des motos et les disparités en terme de tracé, de sécurité et de revêtement peuvent être importantes.


Attention, les dates sont relativement rares, il faut donc prévoir de faire un stage relativement longtemps à l'avance si l'on veut choisir l'organisateur et le circuit, histoire d'avoir un minimum de choix dans la date.


Bien se renseigner au niveau de l'assurance si l'on est couvert au niveau responsabilité civile en cas de problème sur la piste. Certaines assurances peuvent même prendre en compte une partie des frais d'inscription. Si l'on n'est pas couvert, l'organisateur propose en général une assurance complémentaire. Pour les personnes voulant faire du circuit régulièrement, une licence est plus économique puisque valable sur toute une année.


Au niveau de l'équipement, il faut gants, bottes, dorsale, casque bien sûr et combinaison. La combinaison peut être intégrale ou avec un haut et un bas qui s'attachent. En terme de sécurité l'intégrale est tout de même mieux adaptée.


Il faut ensuite se poser le problème des pneus.


Là, il y a plusieurs choix possibles et tout dépend de son budget mais sur piste comme sur route, je crois qu'il ne faut pas faire d'économie là-dessus :


Stage de Pilotage : Avant de partir


  • On peut garder les pneus d'origines de la moto. Si vous avez une sportive c'est possible. En effet, les pneus montés sont relativement performants. Attention tout de même parce que les contraintes ne sont pas les mêmes que sur la route. Les pneus d'origine des autres types de motos me semblent par contre trop ‘justes' pour du circuit, mieux vaut en changer pour mettre des plus performants.
  • On peut mettre des pneus dit ‘semi-piste', homologués sur la route mais tout de même conçu pour faire du circuit. Ces pneus s'usent plus vite que des pneus d'origine mais permettent tout de même de faire plusieurs jours de circuit.
  • On peut enfin mettre des pneus slick. Niveau performance, il n'y a pas mieux. Par contre, cela peut poser plusieurs problèmes. On ne peut pas rouler sur la route avec, il faut donc obligatoirement amener la moto sur une remorque. En cas de pluie, il faut obligatoirement prévoir un autre train de pneus. Ces pneus sont longs à chauffer, il faut faire très attention sur les premiers tours. De plus, ils sont difficilement utilisables plus d'une journée. Si le stage dure plusieurs jours, il faut prévoir plusieurs trains et tout ce qu'il faut pour les changer. A mon avis, les slicks ne sont pas utile pour les premiers stages.

Il est très important et beaucoup plus sympa de ne pas y aller seul mais de prévoir d'y aller avec d'autres motards faisant le stage, voir avec des accompagnateurs.


Il faut également décider du meilleur moyen pour y aller.


Si vous êtes en pneu slick, c'est réglé. C'est la moto sur la remorque. Si vous êtes avec des pneus homologués route, vous pouvez faire le trajet en moto. Je pense que si on a la possibilité de mettre la moto sur une remorque, il ne faut pas s'en priver. Cela permet de mettre tout le nécessaire dans la voiture et d'éviter pas mal de fatigue (notamment pour le retour). Je ne parle pas en cas de chute.


Enfin, une fois ces choix faits, il faut réserver un hôtel si le stage dure plusieurs jours. Là encore, si les finances le permettent, il vaut mieux arriver la veille pour être frais et dispo le lendemain matin.


Après tout ça, vous êtes prêts à partir ...


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Pour les histoires d'assurance, AMDM et AMV (et d'autres assurances sans doutes) permettent de rouler sur circuit sans probleme tant que ce n'est pas une épreuve sportive chronometrée. Il faut en profiter parce que pour ceux qui roulent souvent sans faire de compet, le prix des license n'est malheureusment pas donné, pour une prestation finale assez decalée par rapport a la somme engagee (95 euro pour la license NET cette année), en terme d'assurance surtout.

Il suffit d'appeler son assurance, ils vou enverrons un papier certifiant que vous etes couvert.

Par Anonyme

:p :p :p :p :p :p :p :p :p :p

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire