Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike - Aprilia: Les RSV4 privées sont prêtes, il n'y a plus qu'à régler

Dans Moto / Sport

Superbike - Aprilia: Les RSV4 privées sont prêtes, il n'y a plus qu'à régler

Qu'on se le dise, Noale n'a pas envie de connaître en mondial Superbike les situations qu'il a dû gérer en GP250 cette année. Quel type de situation ? Du genre de celle où il faut neutraliser techniquement une moto frappée du logo Aprilia pour contraindre l'écurie cliente à honorer ses factures. A écouter Gigi Dall'Igna et Daniele Tosatti, il ne faut pas chercher ailleurs les raisons pour lesquelles pour le moment, aucune RSV4 n'a tourné dans une structure privée de même qu'aucune annonce officielle n'a encore été faite concernant un nouveau partenaire, au contraire d'un blason BMW qui multiplie en ce moment programmes et teams comme d'autre en leur temps les pains.


Car les motos n'attendent que l'ordre d'expédition : « Pour Aprilia, il n'y a aucun problème, la moto est prête, on attend » affirme ainsi Gigi au sujet du cas Jakub Smrz et de l'alliance Guandalini/Borciani. « Nous avons préparé une RSV4 spécialement pour lui » confirme l'Italien, tandis que son collègue Tosatti se fait plus précis: « Il y a des équipes intéressées pour courir avec une Aprilia et nous leur avons donné un prix. Elles se préparent à réunir le budget nécessaire. Le team Gandalini/Borciani fait preuve d'un réel intérêt, mais aussi d'autres équipes dans le paddock. » Le message est clair: on paie pour voir.


Superbike - Aprilia: Les RSV4 privées sont prêtes, il n'y a plus qu'à régler


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire